mardi 15 novembre 2016

Scorpi, t1 : Ceux qui marchent dans les ombres de Roxane Dambre

"Upsilon Scorpii est une étoile, indiqua-t-il en appuyant sur le second i. Mais Upsilon Scorpi est une organisation criminelle dominée par une famille de tueurs à gages. La famille Lesath, qui lui a donné son nom."

Auteur : Roxane Dambre
Éditions : Calmann-Lévy
Genre : Fantastique
Année de parution : 2016
Pages : 377

Résumé : 

Par un de ces orages d'été dont Paris a le secret, la jeune Charlotte découvre un petit garçon blotti au pied de son immeuble, ses cheveux sombres dégoulinant, son T-shirt plaqué par la pluie. Charlotte, qui est la gentillesse même, lui propose de s'abriter chez elle. Là, l'enfant lui tient des propos ahurissants : ses parents et son grand frère sont des "créatures de l'ombre", des tueurs à gages aux pouvoirs surnaturels, baptisés les Scorpi. Lui-même, Elias, est en apprentissage. Et sa phrase fétiche semble être : "Tu veux que je le tue ?"
Charlotte n'en croit pas un mot, d'abord. Mais bientôt elle découvre dans son salon une version vingt cinq ans d'Elias, un grand brun aux yeux bleus outremer. Adam, le frère ainé, vient d'entrer dans sa vie, et celle-ci va tourner à la cavalcade. Comment réagir quand on a vingt-trois ans, qu'on est seule et plutôt pacifique, et qu'on tombe amoureuse d'un tueur à gages qui n'est même pas humain ? 
Alors ? Prêts à suivre ceux qui marchent dans les ombres ?

Avis :

J'ai découvert Roxane Dambre grâce à la saga Animae, une saga que j'ai dévorée. Ça avait été un gros coup de coeur ! De l'humour et de l'action remplissaient cette saga. Du coup, quand j'ai vu qu'elle sortait une nouvelle trilogie chez Calmann-Lévy, je n'ai pas hésité ! Il me la fallait ! Je voulais retrouver cet humour qui m'avait plu. Et bien je peux vous dire que je n'ai pas été déçue et que mes attentes ont été remplies avec ce premier tome.

On rencontre Charlotte, jeune comptable parisienne qui galère un peu à son travail. C'est à cause principalement de son responsable qui la harcèle en lui donnant des surnoms ridicules mais qui lui propose en plus tout le temps des trucs salaces. Malheureusement, Charlotte a eu du mal à trouver un emploi et pour finir sa période d'essai elle ne peut pas se permettre de se mettre à dos son responsable au risque de se retrouver à nouveau sans emploi.
Un soir, en rentrant chez elle, elle découvre un petit garçon tout seul et trempé au pied de son immeuble. Et comme elle a un coeur en or, elle décide de le prendre sous son aile et de l'accueillir chez elle le temps d'en savoir plus sur son histoire. Elle arrive à lui faire dire son nom avec beaucoup d'effort : Elias. Charlotte va alors découvrir bien des choses sur cet étrange petit bonhomme. Il s'extasie sur la moindre chose de la vie quotidienne et il n'arrête pas de dire : "tu veux que je le tue ?". Alors quand le sosie d'Elias version vingt-cinq ans débarque dans son appartement, elle ne sait plus où donner de la tête ! Sa vie se retrouve chamboulée et elle découvre un univers qu'elle était loin d'imaginer.

Les points forts de ce livre sont assurément Elias et son grand frère Adam. Ils mettent la barre très haut ! Le petit est touchant par son innocence, sa façon de s'émerveiller de tout et l'affection sans faille qu'il porte à Charlotte. Pour Adam, c'est son esprit farouche et la manière d'agir avec Charlotte qui donne des scènes vraiment drôle. D'ailleurs, l'humour est vraiment le gros, gros point fort du livre. Il est décalé, loufoque. Bref, j'ai ri du début à la fin et cela fait du bien. Tellement de bien que j'ai dévoré le livre en une seule journée. La lecture est rythmée et très facile. L'auteur écrit comme elle parle, ce qui est agréable et fait tourner les pages à une vitesse folle,  peut-être un peu trop car la fin arrive très vite.

Au fil des pages, on en apprend un peu plus sur les deux frères. On entre alors dans le monde étrange des marcheurs de l'Ombre et dans la famille Lesath, tueurs à gages de père en fils à la réputation solide. On va de surprise en surprise et on découvre petit à petit les différentes créatures qui entourent les deux frère. J'espère que dans les tomes suivants on en apprendra un peu plus sur ce monde fantastique. On rencontre également la famille des deux frères au grand complet, à la fin de ce premier tome. Je peux déjà vous dire que je déteste la belle-mère, elle est odieuse et méchante avec les enfants de son mari. 

La fin de ce tome nous donne vraiment envie d'en savoir plus sur cet univers étrange et sur la suite des aventures de Charlotte qui se retrouve embarquée malgré elle dans ce monde si loin de sa réalité.

Un livre qui mélange humour décapant et fantastique, j'adore. Un gros coup de coeur ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire