samedi 30 septembre 2017

Psi Changeling, hors-série : Etreintes sauvages de Nalini Singh



* Chronique de Julie *


"- Je ne suis pas Psi, répliqua-t-elle sans détour. Je ne peux pas ignorer ma peine, ni oublier le fait que ma famille me déteste.
- Vous le saviez déjà, souligna-t-il sans ciller. Qu'est-ce qui a changé ?
- Vous m'avez privé d'espoir."


Auteur : Nalini Singh
Édition : Milady
Genre : bit-lit, romance
Année de parution : 2017




Résumé : 

Un recueil de quatre nouvelles inédites dans l’univers de Psi-Changeling ! Au fond des océans, Tazia Nerif cherche à briser le Silence du commandant Psi de sa base. Dorian, incapable de se transformer, doit apprendre à laisser jouer son léopard pour échapper à sa vie morne. Cruellement blessé par une louve dominante, Felix refuse d’être la victime de quiconque, mais la femme-léopard Dezi est prête à tout pour le convaincre de lui accorder sa confiance. Kenji et Garnet, autrefois séparés, sont à nouveau irrésistiblement attirés l’un vers l’autre, mais un lourd secret les menace…

Avis :

Je reprends enfin l'écriture de chroniques après cette longue absence et je commence donc par ce livre qui regroupe 4 nouvelles se déroulant dans l'univers de Psi-changeling. Un univers que j'affectionne particulièrement. Cette chronique se découpera donc en 4 petites chroniques basées sur chacune de ces nouvelles. Elle risque d'être donc plus longue à lire ;)

Tout d'abord il faut savoir que l'auteur, au début du recueil, explique que les nouvelles se déroulent en même temps que l'histoire principale. Je préciserais à chaque fois à quelle période de temps correspond chacune des nouvelles.

L'écho du Silence -- se déroule après "Vision torride" (tome 2)
Cette première nouvelle a été un véritable coup de coeur. Je ne saurais vraiment l'expliquer mais les personnages m'ont touchée et pour une fois ce n'est pas un(e) Changeling qui essaie de briser le silence d'un(e) Psi, mais une Humaine : Tazia. L'extrait présenté plus haut, provient d'ailleurs de cette nouvelle.

Tazia est une humaine chargée de l'aspect maintenance et technique d'une station de recherche sous-marine. Elle redoute à chaque fois le retour obligatoire à la surface, car à chaque fois cela est une épreuve pour elle. Tazia ne parle plus à sa famille et en souffre énormément surtout quand elle voit les autres membres de la station profiter de ce retour à la surface pour être avec les leurs.

Stefan quant à lui est un Psi au Silence fracturé ayant assisté dans son enfance aux décès brutaux de ces parents. Afin de palier à cette fracture de son conditionnement, il laisse paraitre une froideur encore plus intense que les autres Psis. Mais d'un autre côté, à chacun de ses retours à la surface il devient bénévole au sein d'associations d'aides appelées après des catastrophes notamment tremblement de terre etc. ...

Une tension existe entre ces deux personnages et lorsque Stefan invite Tazia à l'aider sur un site ayant subit de grosses secousses sismiques. Elle accepte sans hésiter, son savoir d'ingénieur pouvant sans aucun doute servir. Au cours de ce sauvetage, les deux personnages se découvrent, se rapprochent et le lien qui les unis grandi peu à peu. On en apprend de plus en plus sur la querelle qui oppose Tazia à sa famille, ainsi que sur la psyché de Stefan.

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire l'histoire de ces deux personnages. Tazia avec son mal-être et sa détermination ; Stefan avec sa complexité et sa noirceur. J'aurai aimé rester plus longtemps à leurs côtés.


Dorian -- englobe plusieurs années, la dernière partie se plaçant dans les mois qui suivent "Otage du plaisir" (tome 5)
L'histoire de Dorian, ce Changeling léopard découvert dès les premiers tomes de la série. Un Changeling latent, qui ne peut pas se transformer. On connait sa condition depuis longtemps, mais sans vraiment comprendre ce que cela signifie pour lui.

Les premières pages relatent des aspects de son enfance pour le moins difficile. Là où ces amis grimpent sans difficulté à l'aide de leurs griffes, lui n'a que ces "pauvres" mains d'humain. Et pourtant le chef de meute (le père de Lucas) le prend sous son aile et entrevoit la futur Sentinelle sommeillant en lui.

Cette nouvelle sur Dorian, nous apprend beaucoup sur le personnage et sur son parcours : son besoin d'être le meilleur en tout pour contrebalancer son absence de transformation. Une transformation qui finit par avoir lieu après sa rencontre avec sa compagne Ashaya à la fin du tome 5. On le voit alors essayer de trouver un équilibre avec son léopard. Une nouvelle permettant d'approfondir nos connaissances sur ce personnage, déjà présent dans l'histoire principale.


Entre chat et loup -- commence vers la fin de "Labyrinthe de désir" (tome 11)
Encore une nouvelle qui permet de mettre en avant un type de personnage que je trouvais quelque peu délaissé par l'auteur : les changelings soumis. A chaque fois on avait le droit à des changelings dominant, toujours... Et là voilà qu'entre en jeu Felix, un botaniste, un changeling loup tout ce qu'il y a de plus soumis. Face à lui se trouve Dezi, une changeling léopard dominante.

Au cours de l'histoire on aborde à la fois le thème de relation inter-espèce entre un loup et un léopard et le thème d'une relation entre un soumis et une dominante. Le côté qui m'a le plus fasciné étant la soumission de Félix. Si un dominant veut quelque chose de lui, il n'a qu'à de servir de son statut pour le faire plier. A cause de cela, le coeur de cet homme a été brisé par une dominante et il s'est juré de se tenir éloigné de tout les dominants. Malgré cette résolution Dezi, avec sa délicatesse tente de l'amadouer doucement.

J'ai adoré voir les différentes interactions de ces personnages, où le fait d'être un soumis peut poser problème au sein du couple. Il faut qu'ils apprennent les limites de l'autre, les actions à ne pas faire. Je tient également à vous dire que cette nouvelle montre bien qu'un soumis n'est pas un changeling faible, loin de là. Il mourrait pour les siens sans aucunes hésitation, sa force n'est pas la force brute des dominants mais elle est pourtant bien présente. Cette nouvelle arrive parfaitement à faire passer ce message.


Lié par le destin -- se déroule vers la fin de "Coeur d'obsidienne" (tome 12)
Nous suivons ici Kenji et Garnet, ils ont toujours été attiré l'un par l'autre, mais du jour au lendemain Kenji se détourne de la jeune femme et la blesse profondément. Ils restent en contact par le biais de leur travail au sein de leur meute. Mais on sent une distance entre eux, jusqu'au jour où ils sont obligé de collaborer afin d'élucider une affaire triste : un meurtre au sein de la tanière de Garnet.

L'auteur s'essaie ici à mener une enquête, même si ce n'est pas l'aspect principal de cette nouvelle, j'ai adoré suivre cette partie là de l'histoire. Au cours de cette enquête Kenji et Garnet vont devoir mettre les points sur les "i" et comprendre ce qu'il s'est passé en cette soirée où Kenji à abandonné Garnet.

Cette dernière nouvelle du recueil est celle que j'ai le moins apprécié. Disons-le, elle est très agréable à lire, surtout pour la partie enquête, mais je n'ai pas ressenti l'étincelle comme avec les précédentes.


Conclusions que le recueil
Je dirais que ces nouvelles permettent d'élargir nos connaissances sur cet univers très complet et particulier. Le petit bémol étant que pour un nouveau lecteur, des tas de choses risquent de lui passer devant les yeux sans qu'il en saisisse le sens.
Ces nouvelles sont donc destinées à tous ceux qui ont lu la série et qui connaissent assez bien l'univers.


Des nouvelles qui apportent un vrai plus à l'histoire, permettant d'approfondir l'univers des Psi-Changeling !


PS : J'ai donc repris mon écriture de chronique avec la plus longue que j'ai jamais écrite... Merci à tous d'avoir lu jusqu'au bout ;)
Et bonne lecture !

vendredi 29 septembre 2017

Cell.7, tome 2 : La mort vous attend de Kerry Drewery


*Chronique de Sandrine*

"Soulagement de retrouver un être cher, de baisser la garde. Plaisir d'être chez soi, de pouvoir être soi-même, envoyer promener le monde extérieur."

Auteur : Kerry Drewery
Éditions : Hachette
Genre : Jeunesse
Année de parution : 2017
Pages : 392

Résumé :

Vous avez été 21 millions à assister en direct aux aveux d'Isaac Paige : c'est lui qui a tiré sur son père, lui qui avait d'abord laissé sa petite amie s'accuser à sa place. Isaac Paige est un meurtrier que vous, chers téléspectateurs, devez punir. Grâce au système Chacun sa voix, vous allez décider de son sort, et de la sécurité de notre ville. Chaque jour, il avancera d'une cellule dans le couloir de la mort, jusqu'à la cellule 7 ; là, c'est votre vote qui décidera.
La vie ? La mort ? À vous de juger !

Avis : 

J'ai lu le premier tome, il y a déjà un petit moment. j'avais adoré l'ambiance, le couple Isaac-Martha alors lorsque j'ai vu que la suite sortait, je l'ai acheté tout de suite et lu dans la foulée. 
Pour ceux qui n'ont pas lu le premier tome, je déconseille de lire cette chronique car vous risquez être spoiler sur l'histoire et surtout sur le dénouement.

À la fin du premier tome, Martha a échappé à la peine de mort de justesse et cela grâce à ses amis. Mais Isaac s'est dénoncé pour lui sauver la vie et se retrouve maintenant dans le couloir de la mort. Il a donc sept jours de répit avant que la sentence soit prononcée, sept jours pour réussir à convaincre la population qu'il n'est pas un tueur mais seulement un défenseur de Martha, celle qu'il aime. C'est loin d'être gagné... Mais il peut compter sur ses amis et surtout sur Martha qui va tout faire pour le sortir de là, quitte à mettre sa vie en jeu.

La lecture de ce deuxième tome m'a moins passionnée que le premier. Il faut dire que la découverte de l'univers m'avait vraiment charmée et son intrigue aussi. Dans cette suite, l'histoire est à peu près la même sauf que ce n'est plus la même personne qui est enfermée. Il n'y a pas de nouveau personnage qui pourrait mettre un peu de piment sauf peut-être le nouveau présentateur du jeu télévisé, personnage que j'ai vraiment apprécié car il n'a pas peur de montrer ses convictions au monde entier quitte à ruiner sa carrière ou sa vie personnelle.

Isaac se laisse morfondre dans sa cellule. Il ne veut surtout pas que Martha fasse quelque chose de stupide pour le sauver et risquer de se retrouver à nouveau dans le couloir de la mort. Cette dernière se montre d'ailleurs un peu tête brûlée et prend des décisions contre l'avis de tous ses amis. Elle trouve en la mère d'Isaac, une alliée inattendue. Ce bouleversement va changer beaucoup de choses notamment mon point de vue sur cette femme que je croyais superficielle, manipulatrice et sans coeur.

La fin de ce tome est surprenante et nous laisse sur notre faim. J'ai envie de savoir ce qui va se passer par la suite avec tous les évènements qui ont amené cette fin. Malheureusement, je vais devoir attendre et prendre mon mal en patience. Même si cette lecture m'a moins séduite que le premier tome, elle reste tout de même agréable.

Un second tome un peu décevant, j'espère que la suite sera meilleure.

jeudi 28 septembre 2017

Ni mariée, ni enterrée, tome 1 : Partir (un jour) de Katy Colins


*Chronique de Sandrine*

"J'avais tenté d'être une femme forte, persuadée de mériter mieux qu'un homme capable de me traiter de cette façon. Mais en réalité, c'était une façade. J'étais faible, pathétique, et il me manquait."

Auteur : Katin Colins
Éditions : Harlequin
Genre : Chick-lit
Année de parution : 2017
Pages : 411

Résumé :

- Se faire plaquer à deux semaines de son mariage : fait.
- Se retrouver au chômage pour avoir préparé ledit mariage sur ses heures de travail : fait.
- Perdre toute dignité après avoir croisé le fiancé volage et la nouvelle femme de sa vie : fait.

Ce que Georgia n'a pas fait depuis longtemps, en revanche, c'est se demander ce dont elle a vraiment envie. Et, plus elle y pense, moins la sainte trinité "Mariage-maison-maternité" la fait vibrer. Non, ce dont elle rêve depuis toujours, c'est de parcourir le monde. Apprendre une nouvelle langue au sommet de Kilimandjaro, s'ouvrir à la spiritualité auprès d'un moine bouddhiste, goûter des plats aux noms imprononçables... Alors, Georgia fait le grand saut : elle part. Six semaines en Thaïlande. Six semaines pour réalisé ses rêves et se recentrer sur l'essentiel : elle-même.
Sauf que, dans les voyages comme dans la vie, rien ne se passe jamais comme prévu - et notre Bridget Jones en sac à dos ne vas pas tarder à s'en rendre compte... pour le meilleur et pour le pire.

Avis :

Ce livre, je l'ai reçu dans ma box littéraire des éditions Harlequin "Dans ma bulle". Dès que j'ai vu cette couverture toute colorée, j'ai été intriguée par cette histoire. Je me suis dit que ce livre était pour moi, surtout après ma rupture douloureuse cela ne pouvait que me faire du bien. Et puis, ce genre de livre est idéal pour les vacances : une histoire qui se lit toute seule sans prise de tête.

On fait la rencontre de Georgia, une jeune anglaise qui est en train de préparer le plus beau jour de sa vie. Mais voilà, à deux semaines du mariage, son fiancé lui annonce qu'il l'a quitte pour une autre. Son monde s'effondre. Elle décide de partir en Turquie avec se meilleure amie pour essayer de se changer les idées mais c'est loin d'être gagné. Après avoir fait une liste des choses qu'elle aimerait faire, elle se retrouve chez elle et essaie de trouver le courage qui lui faut pour sauter le pas. Georgia débarque alors dans une petite agence de voyage et fait la connaissance de Trisha qui va lui préparer un séjour de rêve en Thaïlande. Arrivée sur place avec sac à dos et toute la panoplie de la baroudeur en herbe, elle va vite déchanter... Jusqu'à sa rencontre avec le beau Dillon.

J'ai eu un peu de mal avec la première moitié de l'histoire où Georgia m'a un peu tapée sur les nerfs. Il faut dire qu'elle est assez naïve et n'arrive pas à s'imposer face à ses partenaires de voyage qui lui en fait voir de toutes les couleurs. Mais sa rencontre avec Dillon va enfin lui ouvrir les yeux.
Après la première moitié remplie de catastrophes, d'excursions ratées et de mauvaises rencontres, Georgia va enfin trouver un petit coin de paradis où elle va pouvoir se retrouver et faire la connaissance de personnes fabuleuses partageant la même recherche de bonheur. Elle va enfin pouvoir s'affirmer et grandir, faire d'elle une vraie femme qui croque la vie à pleines dents. Cette seconde moitié a été un bonheur à lire. Après une fin un peu mouvementée, j'ai hâte de savoir la suite des aventures de Georgia.

L'écriture de l'auteur est simple et se laisse lire tranquillement. C'est une lecture qui fait du bien au moral surtout à l'heure d'aujourd'hui où l'on n'ose pas forcément refaire de grands changements dans nos vies par peur de perdre notre confort, notre routine ou tout simplement à cause du regard des autres. L'auteur nous montre ici qu'il ne faut surtout pas se laisser abattre et faire de sa vie, le rêve que l'on veut. Il faut pour cela saisir toutes les opportunités qui s'offre à nous.

Une recherche de bonheur qui peu donner le meilleur comme le pire ! 

mercredi 27 septembre 2017

Le grand rendez-vous

*Chronique de Sandrine*

Auteur : Hubert Ben Kemoun
Illustrateurs : Sébastien Pelon, Nicolas Duffaut, Judith Gweyfier
Éditions : Nathan
Genre : Album jeunesse
Année de parution : 2016
Pages : 32
Dès 5 ans

Résumé :

Un violoniste à Sydney, une flûtiste charmeuse de serpent à Bombay, des joueurs de banjo dans le bayou, une harpiste à Burkimgham... reçoivent une invitation à un mystérieux rendez-vous.
Quel est ce rendez-vous si important qu'ils cessent leurs activités pour s'y rendre ? Se retrouveront-ils ?

Avis :

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

Ce livre est un livre à écouter plutôt original qui séduira petits et grands.
Grâce à l'application Nathan live !, qui se télécharge gratuitement sur smartphone ou tablette, on scanne l'illustration et hop l'épisode est lancé. Il n'y a plus qu'à écoutez l'histoire et la musique !


Le grand rendez-vous, c'est :

  • 24 textes merveilleux écrits par Hubert Ben Kemoun, à écouter avec l'appli Nathan Live et disponibles dans un livret séparé.
  • Un album magique à écouter : la version audio du livre est déclenchée à chaque page tout simplement avec un smartphone.
  • 24 illustrations comme des tableaux par trois illustrateurs de renom : Sébastien Selon, Judith Gueyfier et Nicolas Duffaut.
  • 1 heure 45 d'histoires et de musique : 24 histoires racontées par deux comédiens et mises en musique par Marc-Olivier Dupin, compositeur et chef d'orchestre.
  • Un magnifique concert surprise final, le Boléro de Ravel, réorchestré et interprété par 14 musiciens d'exceptions.

Les images sont vraiment très belles et les histoires nous plonge dans un monde où la musique tient une place importante.
J'ai adoré ce livre et mon petit lecteur aussi. L'ambiance grâce aux sons rend les histoires plus réelles.


Le seul soucis c'est qu'il faut un smartphone mais le reste c'est que du bonheur ! 

mardi 26 septembre 2017

Le livre d'un été de Tove Jansson


*Chronique de Sandrine*

"Il y a très longtemps, la grand-mère avait eu envie de raconter tout ce qu'elles faisaient mais personne ne lui avait jamais demandé. Et maintenant elle en avait perdu l'envie."

Auteur : Tove Jansson
Éditions : Le livre de poche
Genre : Romance
Année de parution : 2014
Pages : 168

Résumé :

Observer les oiseaux sauvages, écrire un livre sur les vers de terre ou guetter les marins de passage, tel est le quotidien de la petite Sophie, qui passe ses vacances d'été sur une île du golfe de Finlande avec sa grand-mère. Une femme hors du commun à la fois douce et espiègle, qui fume en cachette, jette sa canne pour prendre un bain de mer, et construit Venise avec des boîtes d'allumettes. À mi-chemin du rêve et de la réalité, leurs dialogues complices révèlent l'amour entre une femme qui connaît profondément la vie et une enfant avide de la connaitre.

Avis : 

Voici un petit livre que j'avais reçu, il y a un petit moment maintenant, dans une box Once Upon a Book (si vous êtes intéressé par cette box c'est par là). C'est un livre que je n'aurais pas acheté moi-même mais j'aime bien faire de nouvelles découvertes. C'est une des raisons d'ailleurs pour laquelle je suis abonnée à une box littéraire. C'est toujours plaisant d'avoir des surprises et en plus de faire de belles découvertes.
Vu la période de l'année, je me suis dit que ce livre correspondait tout à fait. Je me suis donc lancée dans sa lecture.

La lecture de ce livre est assez atypique. Il n'y a pas d'intrigue à proprement parler, pas une histoire avec un début et une fin, ni beaucoup d'actions. Il s'agit de petites histoires sans vraiment d'ordre chronologique entre la petite Sophie et sa grand-mère. D'ailleurs, celles-ci peuvent passer du coq à l'âne, ce qui est assez déconcertant. Il n'y a pas vraiment de description des personnages. Le père est absent de ces histoires bien qu'il se trouve sur l'île et la mère est décédée. On ne connait pas vraiment le passé des personnages et cela m'a un peu gênée car j'aime bien en savoir plus pour m'attacher à eux. Toutes ces petites histoires se passent sur une île sauvage de Finlande. L'auteur l'a décrit de façon très poétique et permet ainsi à ses lecteurs de voyager dans cette belle contrée. D'ailleurs, les scènes racontées sont un mélange de réalité et de rêves, ce qui m'a beaucoup plus. Cela permet de mettre en avant cette nature que l'homme n'a pas encore dompté mais aussi sur la complicité et l'amour entre Sophie et sa grand-mère.

C'est une lecture qui se lit en prenant son temps, en profitant de la vie. Le temps est ici un thème fort notamment dans la relation entre les personnages. Sophie est une petite fille espiègle et pleine de vie qui veut tout savoir et pose beaucoup de questions. Quant à sa grand-mère, elle est au crépuscule de sa vie avec ses souvenirs, ses rêves et ses douleurs de vieillesse. Cette relation est simple et pourtant, elle a un petit quelque chose d'émouvant.

La plupart des histoires se passent dans la nature. En effet, cette dernière tient une place très importante dans les pages de ce livre. La grand-mère ne veut surtout pas l'abimer. Elle remet même la mousse en place à l'aide de sa canne si celle-ci est abimée. C'est presque une ode à la nature où l'auteur veut partager son souhait de la protéger et surtout d'enseigner à nos enfants de faire de même pour protéger notre belle planète des dégâts causés par l'homme.

Une belle découverte pour un livre atypique.

lundi 25 septembre 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #65

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

*Sandrine*

Ce que j'ai lu la semaine passée : 



Ce que je suis en train de lire : 


Le Jeu de la Confiance est l'mission télévisée à la mode : six candidats, enfermés, sont filmés en permanence. Leur mission est de découvrir qui, parmi eux, est l'intrus. Celui qui joue contre eux. Celui peut tous les faire perdre. La tension et la violence montent peu à peu, sous le regard avide des caméras. Dans un lieu où tout est permis, la paranoïa peut mener à bien des extrêmes.

Ce que je vais lire ensuite : 

* Julie *

Ce que je suis en train de lire :

Paradis, fille de sang du premier conseiller du roi, a choisi d’abandonner la vie d’une noble pour rejoindre le programme d’entraînement de la Confrérie de la dague. Mais rien ne se passe comme prévu : l’entraînement est un véritable enfer, la lutte entre recrues est rude, et Butch O’Neal, le Dhestructeur, a clairement d’autres soucis en tête que leur formation.

Et pour couronner le tout, le beau Craeg qui fait chavirer son cœur est bien loin du prétendant idéal auquel s’attend son père. Alors que la violence se déchaîne autour d’elle, Paradis est cruellement mise à l’épreuve, et ne peut que se demander si elle sera assez forte pour faire face...

Ce que je vais lire ensuite :

dimanche 24 septembre 2017

Les histoires de grand-mère


*Chronique de Sandrine*

Auteur : Ève Herrmann
Illustrateur : Roberta Rocchi
Éditions : Nathan
Genre : Album jeunesse
Année de parution : 2017
Pages : 32
Dès 3 ans

Résumé :

"Dis, Mamie, comment c'était quand tu étais petite ?"
Dans cette nouvelle histoire de Liv et Emy, leur grand-mère raconte son enfance, ce qui n'existait pas encore, la liberté de jouer dans la rue ou d'aller seule à l'école.  Au fil de leurs questions, les petites filles découvrent que leur grand-mère n'a pas toujours été âgée... et à travers elle, la France des années 1950 et 1960.

Avis :

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

Ce livre fait parti de la collection "Mes petites histoires Montessori" qui racontent les aventures quotidiennes de Liv et Emy, deux petites filles pleines de curiosités et d'imagination. 


Ce sont des histoires simples et poétiques, inspirées de la vie réelle, fidèles à la pédagogie Montessori. À la fin de chaque livre, une double page avec une activité Montessori en lien avec l'histoire.


L'histoire est toute mignonne et permet aux petits lecteurs de comprendre que du temps de leurs grand-parents, la vie n'étais pas la même. 
Les dessins sont tout simple et dessinés avec beaucoup de délicatesse. Grâce aux couleurs utilisées, on se rend vite compte si on est dans le passé ou dans le présent, ce qui aide bien pour se donner une échelle du temps.


L'activité proposée à la fin du livre est très sympa à faire. Elle permet de facilement comparer l'âge des membres de la famille grâce à une visualisation faite avec des bandes de feuilles à carreaux.

Une série d'histoires à découvrir pour y apprendre plein de choses.


samedi 23 septembre 2017

Once Upon a book #20

Aujourd'hui, je vous parle d'une box livresque : La Once Upon a Book.

C'est une box avec un thème qui change tous les mois qui contient une sélection d'ouvrages, des gourmandises et des surprises correspondant à vos envies. Il existe plusieurs box pour différents budgets ou occasions.



Ce mois-ci le thème était : Rêves et cauchemars



Au niveau des goodies : 

  • Un marque page toujours utile
  • Deux sachets pour faire un bon chocolat chaud
  • une petite carte qui précise la box que j'ai eu (ici, c'est le thème du rêve) avec une petite citation : "Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
  • Trois petits bonbons
Au niveau des livres : 


  • Contes merveilleux de Grimm
Résumé : Un prince transformé en grenouille, un cercueil de verre où une délicate jeune fille vit en hibernation, un enfant si petit qu'on l'avale par mégarde...
Dix-sept histoires de surnaturelle-fiction qui commencent très, très mal ! 
  • Autre-monde, tome 6 : Neverland de Maxime chattam
Résumé : L'ennemi a détruit le deuxième coeur de la terre, et séparé Matt, Ambre et Tobias. 
Alors qu'Entropia et ses créatures monstrueuses poursuivent leur entreprise de destruction, Matt découvre Neverland, la forteresse secrète et mystérieuse des Fantômes, les jeunes rebelles de l'empire d'Oz. L'Alliance des trois arrivera-t-elle à se réformer à temps pour sauver les enfants d'Europe ?
L'heure de révéler les ultimes secrets d'Autre-Monde approche...
  • Histoires du soir pour une nuit sans histoire de Françoise Réveillet
Résumé : On rêve de prendre soin de soi quand on aura du temps libre, d'avoir une nouvelle vie, de partir loin ou encore de développer une passion. Et l'on remet ses aspirations à plus tard, à ce fameux jour J où l'on pense que l'on pourra enfin réaliser ses désirs. Mais si l'on comprend que revenir à soi peut s'excuser chaque jour sous des formes simples et diverses, on n'aura que l'embarras du choix : contempler le ciel, les étoiles, l'horizon, un arbre, un bourgeon ; s'offrir une pause ; se baigner dans l'océan, jouir de chaque sensation... et lire une histoire avant de s'endormir.

Pourquoi les filles l'ont choisi : À force vous devez connaitre notre goût pour les contes. Nous voulions à travers ce livre vous montrer une autre approche. Car les histoires du soir ne sont pas que pour les enfants, et Françoise Réveillet nous le prouve à travers ce roman. Voici 26 belles nouvelles et contes qui vous feront rêver et oublier le temps d'une lecture que vous n'êtes plus des enfants. Faites de beaux rêves ! 

Challenge du mois : Témoignage
  • Rose de Thierry Lévy
Résumé : L'histoire de Rose, c'est notre histoire.
La Grande Guerre la chassa de Verdun, sa ville natale. Jeune juive emportée dans les tourments de l'exil, ses deux frères mobilisés, Rose ne baissa jamais les bras. Brillante, volontaire, elle se jura d'être indépendante en exerçant un métier d'homme : avocat.
Portée vers la spiritualité, elle trouva sa voie auprès d'intellectuels chrétiens et se convertit.
Entrée au barreau en 1929, elle en fut exclue dix ans plus tard en exécution des lois de Vichy. Les tourments de l'Histoire venaient de la rattraper.
Et face aux douleurs de la vie - elle perdit l'un de ses trois enfants -, elle trouva refuge dans la religion qu'elle s'était choisie.
Rose fut une femme libre qui a traversé la grande Histoire. La nôtre.

Je suis ravie de cette box, même si le livre contes merveilleux de Grimm, je l'avais déjà (première fois que cela arrive en plus de deux ans de box). Ce n'est pas très grave, je vais le faire gagner à ceux qui me suivent sur ma page Facebook ! Par contre, Le tome 6 de la saga Autre-monde est une vraie bonne surprise car j'ai déjà le tome 7 que j'avais acheté d'occasion (et oui, pour 3 euros le grand format je n'ai pas hésité !). Je vais enfin pouvoir lire et découvrir la fin de cette saga merveilleuse.

Une box que je recommande fortement !
Le thème du mois prochain sera : Pouvoirs paranormaux


vendredi 22 septembre 2017

Vengeance d'outre-tombe de Christine Casuso


*Chronique de Sandrine*

"Je tirai sur mes chaînes comme une forcenée. Avais-je vraiment l'espoir que l'ouvrage de mon kidnappeur cède sous mes efforts ridicules ? Mon désespoir sombrait dans un puit sans fond."

Auteur : Christine Casuso
Éditions : Rebelle
Genre : Thriller / Fantastique
Année de parution : 2016
Pages : 126

Résumé :

En étant coupée du monde, Zoé - retenue prisonnière - subira le supplice du silence, de la solitude, du manque de nourriture et la peur de l'abandon. Le lecteur devra démêler le réel de l'imaginaire. L'héroïne perd la raison ou cette maison aux apparences si tranquille est-elle hantée ?

Avis :


Merci à l'auteur Christine Casuso pour ce service presse.

Cela faisait un petit moment que ce livre était sur ma wish-list (je crois bien depuis sa parution mais je n'avais jamais sauté le pas). Alors quand j'ai vu que l'auteur le proposait, je n'ai pas hésité une seule seconde. Moi qui suis une fan de thriller et de fantastique, un livre qui mélange ces deux genres était fait pour moi ! 

Dès les premières pages, nous sommes dans le vif du sujet avec l'enlèvement de Zoé alors qu'elle est seule sur une plage. Elle ne comprend pas ce qui se passe. Elle se retrouve dans une pièce blanche presque vide. Zoé se demande ce que veut son kidnappeur : pourquoi la laisse-t-elle en vie ? pourquoi s'occupe-t-il si bien d'elle en lui proposant de bons repas et même des livres pour s'occuper ? Mais plus le temps passe, plus elle est sombre psychologiquement. Commence alors la descente aux enfers à cause de l'enfermement et de l'isolement.

Ici, c'est un véritable thriller psychologique en huis-clos que nous propose l'auteur. L'histoire est angoissante à souhait. On se demande tout au long des pages et ce, jusqu'à la fin, où l'auteur veut nous emmener. Moi qui, généralement, a un peu de mal avec les huis-clos (toujours peur de m'ennuyer), ici je n'ai pas vu les pages défilées, tellement prise dans l'histoire. Il n'y a pas un seul temps mort même s'il y a pas beaucoup d'action, la tension fait tout le reste. On vit le temps qui passe à travers Zoé qui, petit à petit, se demande si elle ne devient pas folle en s'imaginant des ombres et des bruits... Quand on lit ses pages, on se demande si c'est réel ou si l'imagination de la jeune femme lui joue des tours. L'ambiance est sombre. Il ne fait pas avoir les idées noires pour lire ce livre sinon c'est la déprime assurée.

Le fait d'y avoir ajouté un petit côté fantastique m'a bien plu. Cela est original et change des thrillers psychologiques que j'ai pu lire jusqu'à présent. Le fait d'y intégrer un petit côté rituel donne une dimension particulière à ce kidnapping pas comme les autres. En revanche, j'ai trouvé que l'auteur allait un peu trop vite. J'aurai aimé en savoir un peu plus sur Zoé avant son kidnapping pour pouvoir m'attacher plus à ce personnage, ainsi que d'avoir plus de descriptions. Mais l'ensemble reste correct pour passer un bon moment de lecture.

Ce qui est original avec ce livre, ce sont les deux fins que propose l'auteur. Une première fin où l'on peut s'arrêter de lire, ou une seconde en continuant. Personnellement, j'ai une préférence pour la deuxième qui met en avant ce petit côté fantastique que j'aime beaucoup.


Un thriller psychologique original et angoissant.

jeudi 21 septembre 2017

Egrégore de Gab Stael


*Chronique de Sandrine*

"Le livre arbitre n'est qu'une feinte. Une cruelle distorsion de la liberté. Un mensonge. Dieu gère tout. Les humains se croient émancipés dans leurs actions. Ils ne le sont pas. Ils ne le savent pas, c'est tout. Dieu envoie toujours le petit grain de sable imprévu."

Auteur : Gab Stael
Éditions : Rebelle
Genre : Fantastique
Année de parution : 2017
Pages : 252

Résumé : 

En pleine rébellion adolescente, Mika apprend qu'il est le fruit d'une expérience divine. Esclave et spectateur de sa propre existence, il va mener une sorte d'initiation pour conserver son équilibre. S'il échoue, l'humanité sera détruite... Mais il comprendra vite que Dieu et Lucifer sont loin d'être les seuls à tirer les ficelles.

Avis : 

Merci à l'auteur Gab Stael pour ce service presse.

Tout d'abord, un grand bravo pour la couverture sublime de ce livre. Je suis tout de suite tombée sous le charme, bien avant de lire le résumé qui, quant à lui, est très intriguant. J'ai une petite faiblesse pour les livres parlant de Dieu et Lucifer, des anges et des démons. Du coup, lorsque j'ai vu que l'auteur proposait son livre, j'ai sauté sur l'occasion et je me suis empressée de le lire.

Dès l'ouverture de ce livre, on fait la connaissance de Mika, un jeune homme qui n'en peux plus, qui veut se révolter. Il faut dire qu'avec sa mère très protectrice et très croyante ainsi qu'avec son père souvent absent, il n'est pas vraiment aider pour se sentir bien. Même au lycée, il est un paria, un sans ami. Alors un jour, il se révolte et c'est en criant sur sa mère avec violence qu'il le fait. Son père réagit alors en lui donnant accès à sa pièce secrète : une grande bibliothèque remplit de livres anciens et au milieu un étrange bureau qu'il n'a pas le droit de toucher. Sur le mur du fond, un tableau attire l'oeil de Mika. Il est spécial et Mika va vite s'en rendre compte. Il apprend par la même occasion qu'il n'est pas totalement humain et qu'il a entre ses mains le destin de l'humanité... Il essaie alors de trouver les réponses aux questions qu'il se pose dans les livres et à travers une sorte de recherche de soi.

Le thème de ce livre est un sujet que j'aime particulièrement. L'auteur propose ici un univers riche en terme de mythologie et d'explications notamment sur l'équilibre du bien et du mal ainsi que sur le libre arbitre. Lucifer et Dieu jouent ici un jeu qui va leur permettre de savoir si l'humanité va continuer à vivre ou pas grâce à des êtres comme Mika. Ce dernier se retrouve donc au centre d'un jeu dont il ne comprend pas vraiment le sens et devra alors faire face à ses doutes et à ses peurs.

J'ai apprécié moyennement am lecture malheureusement. L'histoire en elle-même est correct. Cette recherche d'équilibre, ce jeu pour la survie de l'humanité est bien trouvé. Ce qui m'a gênée, c'est l'univers complexe que l'auteur décrit (et oui, ce n'est pas souvent que je dis cela !). D'habitude, j'aime quand l'auteur prend soin de détailler et d'approfondir son monde mais ici, c'est un peu trop. Au début, je me suis sentie un peu perdue par le manque d'informations, cela va un peu trop vite à mon goût. Et par la suite, j'ai lâché prise entre tous les personnages et ce monde si complexe. Je lisais des pages sans vraiment les comprendre. C'est dommage car ce livre a énormément de potentiel. Il faudrait juste l'alléger un peu pour qu'il soit plus compréhensible, plus agréable à lire.
De plus, le personnage principal, Mika, est un peu trop passif. Il suit le mouvement sans vraiment y participer. J'aurais aimé qu'il ait plus de caractère, de tempérament. J'aime les personnages forts qui prennent les choses en mains.

Une lecture mitigée pour un livre plein de potentiel.

mercredi 20 septembre 2017

Le carnet à secrets



*Chronique de Sandrine*


Auteurs : Susie Morgenstern et Oliver Latyk
Éditions : Nathan
Genre : Album jeunesse
Année de parution : 2016
Pages : 32
Dès 3 ans



Résumé : 

Emma reçoit un cadeau très spécial. C'est un livre sans mots ni phrases, un carnet à secrets. Mais comment écrire dans ce carnet alors qu'elle ne connaît que les lettres de son prénom ?
Heureusement, Emma a beaucoup d'imagination et une vie bien remplie...

Avis : 

Ce livre raconte l'histoire d'Emma qui reçoit un cadeau : un carnet à secrets. Dedans, ce sont des pages blanches qu'elle doit remplir avec ce qu'elle vit chaque jour. Mais voilà, Emma est embêter : elle ne sait écrire que son prénom.


Elle fait alors appel à son imagination et rempli son joli carnet avec des dessins, en collant des images  et des photos,et même en versant une petite goutte du parfum de sa maman. 


J'ai adoré cette histoire toute mignonne qui montre que même sans savoir écrire, on peut faire des choses incroyables grâce à l'imagination débordante des enfants. 


Les illustrations sont colorées et bien dessinées. Elles illustrent à merveille cette histoire où nos apprentis lecteurs peuvent facilement identifier ce que Emma fait pendant sa journée. 

Une très belle découverte où l'imagination tient une place importante.


mardi 19 septembre 2017

Le réservoir de Sauta de Emmanuelle Amadis


*Chronique de Sandrine*

"Calix ne voulait pas être invisible. Il désirait exister, au moins pour elle... Surtout pour elle."

Auteur : Emmanuelle Amadis
Éditions : Rise
Genre : Romance / Fantastique
Année de parution : 2017
Pages : 525

Résumé : 

Des personnages aux passés douloureux et aux démons invisibles qui les dévorent... Alimenter le réservoir de Sajuta est vital pour que Sehir puisse enfin se relever de la catastrophe qui a bien failli décimer toute sa population. Calix, lui qui a commis l'irréparable, tente sans relâche de s'amender en cherchant comment le remplir durablement. Paria au sein de son peuple, il est pourtant celui qui trouvera un saju parmi les humains. Cet être qui, par sa nature, parviendra peut-être à les sauver et à permettre au réservoir d'illuminer à nouveau leur monde. Mais si Sofia est l'espoir d'un monde dont elle ignore tout, à l'instar de Calix, elle a des démons intérieurs qui la torturent et pourraient bien la détruire avant d'avoir accompli le prodige qu'on attend d'elle. Sofia survivra-t-elle à sa rencontre avec un être qui convoite ses émotions ? Toutes ses émotions ? Embarquez avec Calix et Sofia dans une histoire sombre au premier abord, mais pleine d'espoir et de lumière, qui parle de reconstruction, de pardon... et d'amour ! 

Avis : 

Merci aux éditions Rise pour ce service presse.

Voici le premier livre édité par cette maison d'éditions nouvellement créée. Je peux déjà vous dire qu'ils frappent fort avec ce titre qui nous embarque dans un monde où les émotions sont très importantes pour la survie des habitants de Sehir. Avant de parler de l'histoire en elle-même, je voudrais vous parler de la couverture car pour moi, une belle couverture est un détail important pour m'inciter à acheter, plus important des fois que le résumé. Ici, elle est juste sublime et reflète parfaitement l'histoire qui se cache à l'intérieur des pages. L'illustration est donc parfaite, pas trop chargée et remplie de magnifiques couleurs.

Passons à l'histoire. Dès les premières pages, on rencontre Calix qui vient sur Terre pour remplir des récipients grâce aux émotions qui l'entourent. Il décide de s'installer dans un restaurant pour avoir plus de chance de les remplir au plus vite. Il tombe alors sur une jeune femme timide et réservée qui possède un don étrange : celui d'avoir des émotions très fortes en permanence. Sofia est une auteure à succès qui vit pleinement l'écriture de ses romans. Elle ressent toutes les émotions de ses personnages. Calix décide alors de la surveiller et surtout de la protéger car c'est une source d'émotions indispensable à la survie de son peuple. Il s'aperçoit très vite qu'elle a un effet bénéfique sur lui et lui fait oublier ses démons qui le hantent depuis un tragique accident.

Au début de la lecture, on se pose beaucoup de questions notamment sur le fameux réservoir de Sajuta (sa fonction, comment il se remplit...) ainsi que sur Calix et ses démons. L'auteur, avec sa plume fluide et agréable à lire, nous livre les réponses petit à petit pour que le lecteur ne perde pas pied dans cet univers. Le fait de vivre des flash-back sur la vie de Calix met une certaine proximité avec ce personnage. On s'attache à lui, on s'émue de sa terrible épreuve qu'il a dû traverser. La relation qu'il entretient avec Sofia est une très belle histoire. On a envie d'y croire, d'essayer de les aider pour que cette relation perdure malgré les épreuves et les doutes.

La jeune femme est un personnage complexe qui est bien décrite par l'auteur. Sofia est une femme a l'esprit fragile qui essaie de rester les pieds sur terre et ne surtout pas tomber dans la folie. Écrire devient donc son échappatoire pour essayer de rester lucide. 
Deux autres personnages font leur apparition au fil des pages. Tout d'abord, Izaro, la reine du peuple de Calix. C'est une femme qui, aux premiers abords, est assez détestable mais finalement j'ai changer de point de vue au cours de ma lecture. Ensuite, on fait la connaissance de Victor, un homme éprit de la mauvaise femme qui a lentement sombré dans la folie. Il rencontre Sofia lors d'un séjour dans un hôpital psychiatrique. C'est le début de leur étrange relation que peu de personnes comprennent.

J'ai adoré ma lecture, me plonger dans le monde de Calix. L'auteur a créé un univers riche et complexe. Grâce à sa merveilleuse plume, j'ai plongé dedans sans aucune difficulté, m'imaginant ce fameux réservoir avec le village autour. D'ailleurs, j'ai eu du mal à lâcher ce livre tellement qu'il est prenant, que les personnages sont attachants. C'est vraiment une belle découverte.

Si les autres livres édités par les éditions Rise sont ce niveau là, je sens que je vais me régaler et surtout attendre avec une grande impatience leur prochaine parution ! 

Une très belle romance dans un univers qui m'a complètement charmée.

lundi 18 septembre 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #64

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

*Sandrine*

Ce que j'ai lu la semaine passée : 


Ce que je suis en train de lire :



En étant coupée du monde, Zoé - retenue prisonnière - subira le supplice du silence, de la solitude, du manque de nourriture et la peur de l'abandon. Le lecteur devra démêler le réel de l'imaginaire. L'héroïne perd la raison ou cette maison aux apparences si tranquille est-elle hantée ?

Ce que je vais lire ensuite : 




dimanche 17 septembre 2017

Parce que je t'aime de Guillaume Musso


*Chronique de Sandrine*

"Dans la vie, les choses qui ont le plus de valeur sont celle qui n'ont pas de prix."

Auteur : Guillaume Musso
Éditions : Pocket
Genre : Drame
Année de parution : 2011
Pages : 307

Résumé :

Layla, petite fille de cinq ans, disparaît dans un centre commercial de Los Angeles. Ses parents, brisés, finissent par se séparer.
Cinq ans plus tard, elle est retrouvée à l'endroit exact où l'on avait perdu sa trace. Elle est vivante mais reste plongée dans un étrange mutisme.
À la joie des retrouvailles, succèdent alors les interrogations : où était Layla pendant cette période ? Avec qui ? Et surtout : pourquoi est-elle revenue ?

Avis : 

Voici un des derniers livres de cet auteur qu'il me restait à lire et maintenant que c'est chose faite, je suis un peu triste de devoir attendre avant de pouvoir retrouver sa plume si addictive, si pleine de surprise et d'émotion.

Au début de l'histoire, nous rencontrons trois personnages qui n'ont à priori rien commun. Tout d'abord, Mark, un homme devenu SDF à la suite de la disparition de sa petite fille. Quand cinq ans plus tard, sa fille Layla refait son apparition à l'endroit exact où on l'avait vu pour la dernière fois, Mark retourne à la vie réelle et fonce récupérer sa petite fille. Evie est une jeune adolescente qui n'a pas eu une enfance facile. Elle n'a qu'un seul but dans la vie : danger la mort de sa mère en tuant l'homme qui l'a assassiné. Alyson est la fille d'un milliardaire qui est connu pour ses nombreux dérapages. Elle réagit comme cela à la suite d'un évènement dont elle se sent coupable.
Ces trois personnages se retrouvent sur le même vol pour aller à New York.

Au début, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire. On navigue entre les trois personnages et on s'interroge sur les relations qu'ils pourraient avoir entre eux. Mais au fil des pages, je suis entrée complètement dedans et je n'ai pas réussi à le lâcher avant la fin (une habitude avec cet auteur !). D'ailleurs, je l'ai lu en une seule journée tant que sa lecture était captivante.

On apprend à connaître les différents personnages grâce à de nombreux flash-back qui nous font remonter le temps pour comprendre comment ils ont pu en arriver là. Je me suis beaucoup attachée aux personnages notamment Mark pour qui sa fille était toute sa vie et qu'après sa disparition, il est descendu en enfer, vivant sous les ponts. Je ne vais pas vous en dire plus sur les personnages ou sur l'intrigue sinon le livre n'aurait plus d'intérêt ! Du coup, je vous laisse la surprise.

L'auteur traite dans ce livre tout un univers psychologique qui tourne autour de l'acceptation ou comment transformer la souffrance en une action positive. Ce qui est loin d'être facile et ce livre peut toucher beaucoup de personnes qui ont souffert au cours de leur vie et leur redonner confiance en eux.
Quant à la fin, ce fut une véritable surprise ! Je ne m'attendais pas du tout à cela. Ça m'a complètement bouleversée ! J'ai même versé quelques larmes tant que j'ai été émue. Cet auteur a vraiment un don pour clore ses livres d'une façon vraiment inattendue et pourtant magnifiquement bien.

À la fin, on ne peut dire qu'une seule chose à l'auteur : Parce ce que je t'aime ! 

vendredi 15 septembre 2017

Damoclès de Fatou Ndong

*Chronique de Sandrine*

"Jamais je ne m'étais demandé quel était le nom de famille de tel ou tel nègre. Le surnom de nègre, d'ailleurs, je le connaissais depuis l'enfance et personne ne s'en était jamais plaint ! Mon père l'employait, ma mère l'employait et tout le monde autour de moi l'employait. Appelons un chat, un chat, c'était bien ce qu'ils étaient, non ?"

Auteur : Fatou Ndong
Éditions : Anyway
Genre : contemporain
Année de parution : 2016
Pages : 336

Résumé :

Madelyn Johnson est une jeune afro américaine de dix-sept ans. Elle grandit à Jackson, dans le Mississippi, l'un des Etats le plus ségrégationniste d'Amérique. Tout va basculer lorsqu'elle se verra confier par sa mère, employée en tant que bonne au sein de la famille la plus riche de Jackson, la lourde tâche de donner des cours particuliers à leur fils.
Une mission à garder secrète quoi qu'il en coûte. Les Johnson devront non seulement faire face à la vie quotidienne dans le ghetto noir, mais aussi à l'absence d'un père qui a dû fuir le KU Klux Klan il y a plusieurs années. Car le Mississippi, la peine de mort est la seule sentence pour les noirs coupables de quelque préjudice qu'il soit...

Avis :

Merci à l'auteur Fatou Ndong pour ce service presse.

Je continue dans ma lancée pour me sortir de ma zone de confort. Quand l'auteur m'a proposé son livre, j'ai tout de suite accepté en me disant que je n'avais pas encore lu un livre dont l'histoire se passait dans cette période sombre de l'Amérique : la ségrégation des années 60. Ce livre m'a bouleversée, bien plus de ce que j'attendais. Il m'a aussi énervé notamment à cause des réactions de certains qui, aujourd'hui, seraient vues comme inacceptables, immorales ! Quand on voit la période de l'histoire, on se rend compte que ce n'est pas si vieux que cela. Quelle belle évolution car cinquante ans plus tard, ils ont eu un président noir. On peut dire merci à des hommes comme Martin Luther King ou Malcom X qui ont osé s'exprimer et défendre la cause des gens de couleurs quitte à risquer leurs vies. Même si le racisme est encore bien présent aux Etats-Unis, de plus en plus de personnes s'y opposent et osent s'exprimer en faisant des manifestations par exemple.

Dans ce livre, on suit l'histoire de Madelyn, une jeune noire qui a grandi au sein de la famille Harper puisque sa mère est une domestique qui travaille là-bas depuis plus de vingt ans. Les Harper sont une famille de blancs qui appartient à l'élite de la ville de Jackson. Ils ont des jumeaux du même âge que Madelyn. Ils ont joué ensemble pendant de nombreuses années mais en grandissant, ils ont vu une frontière s'ouvrir entre eux qui les éloigne petit à petit. Mais Sébastian, l'un des jumeaux, reste en contact avec Madelyn et lui voue une amitié sincère. Il n'en a rien à faire de sa couleur de peau, il l'apprécie pour ce qu'elle est réellement. Quand à son frère, Sean, il suit le troupeau et rentre même dans un groupe qui terrifient les personnes de couleurs. Tout oppose Sean et Madelyn, pourtant cette dernière se voit contrainte de lui donner des cours particuliers en cachette. Sean commence alors à se poser des questions sur cette séparations des blancs et des noirs.

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire. Je pense que cela est dû au genre littéraire que j'ai pas vraiment l'habitude de lire car une fois bien dedans, j'ai été happée par l'histoire. Je ne pouvais plus m'arrêter de lire entre la belle plume de l'auteur et le sujet délicat qu'il aborde. J'ai été émue, joyeuse et énervée. J'en ressors bouleversée de cette lecture. Ce livre m'a plongée dans un monde bien sombre où les inégalités sont nombreuses, où la violence n'est pas punie, où certains hommes se croient au dessus de tout !

Les personnages sont bien travaillés. Leurs psychologies sont bien approfondies. Tout au long du livre, on alterne de point de vue entre Sébastien, Sean et Madelyn entre autres. Certaines scènes sont vécues par plusieurs personnages ce qui permet au lecteur de mieux les comprendre, de mieux appréhender leurs réactions ou leurs questionnements. On peut voir que certaines personnes sont manipulées et suivent bêtement le troupeau alors que d'autres essaient de se battre contre ce régime injuste. Au fil des pages, on voit l'évolution des personnages et cela nous tiens en haleine car on veut que ce monde change pour qu'il y ai enfin une égalité pour tous et surtout justice pour certains.
Une chose que j'ai beaucoup apprécié durant cette lecture, ce sont les différentes lois Jim Crow qui annoncent le sujet du chapitre suivant. Quand on sait que ces lois ont été réellement appliquées, cela me révolte. Comment les hommes ont-ils pu faire une chose pareille ?!

Un sujet fort : le racisme.
Ce livre est à la fois touchant et révoltant, surtout quand on pense que c'est encore d'actualité...

lundi 11 septembre 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #63

Bonjour!

Voici un rendez-vous littéraire repris par Galleane.



On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
   - Qu'ai-je lu la semaine passée?
   - Que suis-je en train de lire en ce moment?
   - Que vais-je lire ensuite?

*Sandrine*

Ce que j'ai lu la semaine passée : 



Ce que je suis en train de lire : 


Observer les oiseaux sauvages, écrire un livre sur les vers de terre ou guetter les marins de passage, tel est le quotidien de la petite Sophie, qui passe ses vacances d'été sur une île du golfe de Finlande avec sa grand-mère. Une femme hors du commun, à la fois douce et espiègle, qui fume en cachette, jette sa canne pour prendre un bain de mer, et construit Venise avec des boîtes d'allumettes. À mi-chemin du rêve et de la réalité, leurs dialogues complices révèlent l'amour entre une femme qui connaît profondément la vie et une enfant avide de la connaitre.


En pleine rébellion adolescente, Mika apprend qu'il est le fruit d'une expérience divine. Esclave et spectateur de sa propre existence, il va mener une sorte d'initiation pour conserver son équilibre. S'il échoue, l'humanité sera détruite... Mais il comprendra vite que Dieu et Lucifer sont loin d'être les seuls à tirer les ficelles.

Ce que je vais lire ensuite : 



* Julie *

Ce que j'ai lu la semaine passée :


Ce que je suis en train de lire :



Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?

Ce que je vais lire ensuite :




jeudi 7 septembre 2017

Go to hell, tome 1 : Rebellion de Oxanna Hope


*Chronique de Sandrine*

"Je gardais les yeux rivés sur lui, suivant le moindre de ses mouvements. Mon coeur se mit à cogner dans ma poitrine. C'était la première fois que je ressentais quelque chose comme ça."

Auteur : Oxanna Hope
Éditions : Rebelle
Genre : Bit-lit
Année de parution : 2016
Pages : 188

Résumé :

Casie, 18 ans, n'est pas une adolescente comme les autres. D'une beauté envoûtante, elle est également dotée d'un pouvoir hors du commun. Sa rencontre avec son professeur de philosophie, un homme énigmatique et charmeur, va changer le cours de sa vie. Lui et son frère Seven ne mènent pas une vie aussi ordinaire qu'ils voudraient le faire croire. Eux aussi dissimulent un secret.

Avis :

Merci à l'auteur Oxanna Hope pour ce service presse.

Voici une trilogie qui me faisait de l'oeil depuis un bon moment vu les belles critiques que j'ai pu lire dessus. Pourtant je n'ai jamais sauté le pas... Alors lorsque j'ai vu que l'auteur le proposait, je n'ai pas hésité une seule seconde, surtout que j'ai pu découvrir récemment sa belle plume avec son livre Lebestunnel, tome 1 : Allégeance.
L'auteur propose ici la nouvelle version de son livre, retravaillée sans pour autant changer l'histoire. L'auteur a beaucoup appris ces dernières années et a voulu offrir une nouvelle version à ses lecteurs avec une vison différente et un texte plus clair, plus épuré. Vu que je n'ai pas lu la version précédente, je ne peux pas comparer mais celle-ci en tout cas, m'a entièrement convaincue ! 

Dès les premières pages, on fait la rencontre de Cassie, une jeune fille mystérieuse qui essaie de se fondre dans la masse pour se protéger. Elle intègre le lycée en espérant ainsi passer inaperçue mais c'était sans compter son caractère fougueux ainsi que son physique qui attire l'oeil. Elle fait la connaissance de son professeur de philosophie qui lui a tout de suite tapé dans l'oeil sans trop savoir pourquoi. C'est la première fois que cela lui arrive et va essayer d'en savoir plus sur ce professeur hors du commun. Lors d'une soirée, Cassie tombe nez à nez avec Damien, le fameux professeur, qui est accompagné de son frère. Elle essaie de le séduire sans succès. Dépitée, elle sort et rentre chez elle. Plus tard, elle se retrouve dans une ruelle et tombe encore une fois sur Damien et son frère qui commencent à se poser des questions. Qui est cette fille mystérieuse ? Comment arrive-t-elle à se battre de cette façon ?

Je ne dévoile pas vraiment l'intrigue vu que cela fait parti du plaisir de la lecture. Tout au long du livre, l'auteur nous laisse quelques miettes pour essayer de comprendre Cassie mais surtout savoir qui elle est, d'où elle vient et pourquoi elle essaie de se cacher. J'ai adoré le fait que l'on ne sache pas tout dès les premières lignes, cela rend la lecture plus intéressante et plus prenante. Je pense que c'est un choix vraiment audacieux de la part de l'auteur car il ne faut pas en dire trop mais en dire quand même un peu pour que le lecteur ne lâche pas le livre avant d'avoir tourner la dernière page.

Le fait d'avoir une alternance entre les points de vue des personnages donne un bon rythme et le lecteur peut s'attacher plus facilement aux personnages. D'ailleurs, Damien et son frère me font penser à Sam et Dean dans la série Supernatural que j'adore (surtout le beau Dean !). Leur passé est presque le même, à quelques détails près mais c'est surtout la manière dont ils mènent leur vie et leurs activités qui me font penser à ce duo. Cela peut, peut-être, gêner certains, mais pour moi cela a été un point fort de cette histoire ! J'ai vraiment hâte d'en savoir plus, de soulever le voile qui cache tous les mystères à propos de Cassie.
Vivement la suite ! 

Gros coup de coeur pour ce premier tome d'une trilogie qui a l'air prometteuse !