mardi 1 novembre 2016

Gataca de Franck Thilliez


"L'évolution est une exception. La règle, c'est l'extinction."

Auteur : Franck Thilliez
Éditions : Pocket
Genre : Thriller
Année de parution : 2011
Pages : 603

Résumé :

Quel lien entre onze psychopathes gauchers et l'homme de Cro-Magnon ?
Alors que Lucie Henebelle peine à se remettre de ses traumatismes, l'ex-commissaire Sharko se voit relégué à des enquêtes de seconde zone. Telle la découverte du corps de cette jeune scientifique, battue à mort par un grand singe.
À nouveau réunis pour le pire, les deux flics plongent aux origines de la violence, là où le génome humain détermine son avenir : l'extinction.
Bienvenue à GATACA ...

Avis : 


Quel bonheur de retrouver la plume de Franck Thilliez et de me replonger dans le monde de Franck Sharko et Lucie Hennebelle.

Après les avoir quitter dans Le syndrome{e} sur une fin dévastatrice pour les personnages, j'avais vraiment hâte d'avoir de leurs nouvelles. D'ailleurs, pour ceux qui n'ont pas lu Le syndrome{e}, vous pouvez lire sans problème Gataca. Il vous manquera peut être un peu de la psychologie des personnages mais l'auteur fait pas mal de précisions quant à leur passé respectif, du coup vous ne serez pas perdu.

On retrouve Sharko, un homme brisé par ce qui s'est passé un an auparavant. Il n'est plus que l'ombre de lui-même et erre comme une âme en peine dans les couloirs du 36 quai des Orfèvres. Quant à Lucie, elle a carrément quitté la police et enchaine les petits boulots sans avenir. Mais une étrange scène de crime va les réunir de nouveau et à eux deux, ils vont tout faire pour découvrir la vérité et par la même occasion, essayer de chasser leurs démons qui les hantent jour après jour.

Gataca nous fait traverser les époques, nous plonge au coeur des mystères de l'évolution des espèces et plus particulièrement de l'homme. Sharko mène l'enquête de façon officielle, tandis que Lucie, de son côté et avec l'aide de Sharko, mène l'enquête de façon officieuse et de manière différente. Sharko fait tout pour la dissuader de replonger à corps perdu dans cet univers sombre et violent mais devant la détermination de Lucie, il ne peut que veiller sur elle pour qu'il ne lui arrive rien. Mais Sharko culpabilise et essaie plusieurs fois de la faire quitter cette enquête, sans succès à son grand désespoir.

Dans cette enquête pas comme les autres, l'auteur nous fait parcourir l'Histoire en commençant par un mystérieux homme de cro-magnon lié au meurtre d'une famille de Néandertal puis nous emmène voir les pires assassins français pour finir avec une tribu amazonienne réputée d'être la plus violente du monde. Tout cela pour essayer de trouver la réponse à la question du gène de la violence. Existe-t-il vraiment ? Ou est-ce un mythe ?

Nous plongeons donc dans le monde scientifique, plus précisément dans le monde de la génétique où le code ADN est décrypté pour essayer de découvrir les secrets qu'il renferme lié à notre histoire, notre évolution. L'auteur arrive à intégrer des notions très complexes et pourtant il les explique d'une telle manière que même les néophytes arrivent à tout comprendre. En même temps, Sharko est comme nous, il ne connait pas du tout cet univers et dois en apprendre le plus possible pour arriver à la vérité tant convoitée.

L'auteur ne laisse aucun temps mort à Sharko et Lucie. L'adrénaline est leur quotidien et une course effrénée contre le temps s'engage. Le livre fait peut être 600 pages mais on ne les voit absolument pas passées ! Ce thriller est passionnant, prenant et angoissant à la fois. Il nous fait nous interroger sur l'évolution et notre mode de vie moderne.

Encore une fois, Franck Thilliez frappe fort et nous écrit un thriller des plus additif.

2 commentaires:

  1. Ce n'est pas tout à fait mon genre de lecture mais je suis ravie d'avoir pu le découvrir :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai été parfois dérangé par les moments avec Lucie avec qui j'ai eu vraiment de mal dans ce tome. Par contre le thème de ce thriller est très bien développé, et le tout est très addictif. J'adore encore plus Franck Thilliez !

    RépondreSupprimer