samedi 17 septembre 2016

À la place du coeur de Arnaud Cathrine


"On est sans contraints de se demander si c'est un cauchemar, si on a bien entendu, bien vu; tout ça pour en arriver chaque fois au même constat : impossible de prendre la mesure des choses."



Auteur : Arnaud Cathrine
Éditions : Collection R, Robert Laffont
Genre : Contemporaine / romance
Année de parution : 2016
Pages : 252

Résumé :

Six jours dans la peau de Caumes qui vit son premier amour.
Six jours de janvier 2015 où la France bascule dans l'effroi.



Avis : 

Dès que j'ai entendu parler de ce livre, j'ai été intriguée car le sujet est un thème sensible et encore très marqué dans nos esprits. En effet, parler des attentats de janvier 2015 si peu de temps après pouvait faire polémique mais l'auteur a réussi le coup de force de faire passer beaucoup d'émotions sans pour autant faire des amalgames.

Caumes est un garçon de 17 ans. Il découvre pour la première fois les joies d'être amoureux. On peut le suivre dès ses premiers pas hésitants vers la fille de ses rêves et quand arrive le premier baiser, Caumes est rempli d'émotions qu'il a dû mal à gérer.
Au même moment, des évènements tragiques se passe à Paris : l'attentat de Charlie Hebdo puis la prise d'otage dans le supermarché casher, tous ses personnes mortes à cause de la bêtise de quelques uns...

Ce livre m'intriguait et m'inquiétait en même temps. Je ne savais pas comment j'allais réagir face aux souvenirs de cette horrible tragédie.

Le début du livre est assez spécial, je n'ai pas su tout de suite si j'aimais la plus de l'auteur ou non. Le langage de Caumes avec ses amis est assez cru, brut mais finalement reflète bien le langage d'un adolescent de 17 ans qui se cherche encore. J'ai beaucoup aimé les passages qui se passe au lycée, où le professeur leur explique de faire attention, de ne pas être scotché devant la télévision toute la journée. Le risque de faire cela est grand : celui de perdre la notion de la réalité, de prendre les évènements qui arrivent comme une fiction, un film. J'ai trouvé cela très juste, moi qui suis de la génération qui a pu suivre à la télévision les évènements du 11 septembre 2001. À cause de l'emprise du petit écran, je n'ai pas mesuré tout de suite l'horreur de la situation, je ne pouvais pas quitter les yeux de l'écran.

Caumes voit son monde bouleversé avec ces évènements de janvier. Il se questionne et essaie de comprendre l'impossible. Il se demande comment un évènement comme celui-ci peut toucher toute la France et même le monde entier. Malheureusement, vers la fin du livre, il comprendra que personne n'est épargné et la mort n'a aucune limite.

Ce livre n'est pas du tout du voyeurisme mais plutôt une bonne représentation du questionnement que l'on a pu avoir. Dans ce monde qui est en train de changer, où la peur d'aller à des rassemblements est présente, ce livre est un beau miroir de la réalité.

Une très belle histoire qui marque les esprits avec sa sincérité et sa vérité attachante et en même temps cruelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire