mardi 6 septembre 2016

Entre chiens et loups de Malorie Blackman


"Mon désespoir était le sien, son désespoir était le mien. Comme si le seul rempart que nous avions trouvé contre le monde était notre amour."


Auteur : Malorie Blackman
Éditions : Macadam (Milan)
Genre : Science-fiction
Année de parution : 2005
Pages : 397

Résumé :

Imaginez un monde.
Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé.
Un monde où les communautés s'affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C'est un monde où Callum et Sephy n'ont pas le droit de s'aimer. 
Car elle est noire et fille de ministre. 
Et lui blanc et fils d'un rebelle clandestin...
Et s'ils changeaient ce monde?


Avis : 

C'est un livre que j'ai pu découvrir grâce à la box "Once Upon a Book" et je les remercie car sans elles (les filles adorables qui préparent la box), je ne l'aurais peut-être pas acheté et serait alors passée à côté d'une sublime histoire.

Ici, le sujet est vraiment bien trouvé. Les rôles sont inversés de ce qu'a pu malheureusement connaitre notre Histoire. Les blancs viennent tout juste de sortir de l'esclavage mais ne sont pas pour autant intégrés à la société. Ce sont les noirs qui dominent et forment le pouvoir mais surtout qui dictent des lois qui sont pour la plupart à leurs avantages. Pour eux, les blancs ne sont que des voyous et des voleurs!

C'est une histoire d'amour avant tout entre Callum, un jeune garçon blanc et Sephy, jeune fille noire appartenant à une puissante élite puisque son père est en passe de devenir le premier ministre. Leur relation se complique en grandissant. En effet, l'histoire se déroule sur plusieurs années et le fait de grandir les sépare encore plus car ils prennent conscience de la réalité des choses. Chacun rêve alors de liberté et de monde plus juste mais ils vont le faire à leur manière.

Le thème est très bien abordé et on peut très bien s'imaginer dans une telle situation. Dans le livre, on peut voir comment sont traités les blancs et surtout on peut quelle justice mène les primas (les noirs) sur les nihils (blancs). On comprend ainsi le danger de l'ignorance, de la difficulté de se mettre à la place de l'autre et surtout comment une personne peut devenir une autre remplie de haine tout cela à cause de la situation politique.

Ce premier tome est une réussite avec une fin qui nous laisse sur notre faim. 
Il va falloir que je fonce à la librairie m'acheter la suite!

Une très belle découverte sur un thème délicat qu'est la ségrégation. 


1 commentaire:

  1. J'ai l'intégral dans ma PAL depuis un moment mais je ne l'ai toujours pas lu. Il serait temps que je me plonge dans cette histoire. En plus, tu m'as bien donné envie de la découvrir :)

    RépondreSupprimer