mercredi 19 octobre 2016

Yaak Valley, Montana de Smith Henderson

"Je ne sais pas trop ce que vous imaginez, mais laissez-moi vous dire une chose : le monde n'est pas peuplé de gens qui attendent d'élever vos gamins à votre place."

Auteur : Smith Henderson
Éditions : Belfond
Genre : Contemporaine
Année de parution : 2016
Pages : 578

Résumé :

Dans les paysages grandioses du Montana des années 1980, l'histoire d'un homme en perdition confronté à ce que l'humanité a de pire et de meilleur. Héritier de grandes oeuvres de nature writing, un roman qui soulève les contradictions les plus violentes et dérangeantes d'une Amérique qui préfère ignorer ses marginaux. Portée par une écriture tour à tour sauvage, brutale et poétique, une révélation.

La première fois qu'il l'a vu, Pete a cru rêver. Des gosses paumés, il en croise constamment dans son job d'assistant social. Mais, tout de même, un enfant en pleine forêt, méfiant, en guenilles, l'air affamé... Pete s'accroche, laisse de la nourriture, des vêtements et finit par gagner la confiance du petit.
Suffisamment pour découvrir que le garçon n'est pas seul. Sa mère et ses frères et soeurs sont introuvables, il vit avec son père, Jeremiah Pearl, un fondamentaliste chrétien qui fuit la civilisation pour se préparer à l'Apocalypse et comploter contre un gouvernement corrompu et dépravé.
Petit à petit, entre Pete et Jeremiah s'installe une relation étrange. Car Jeremiah s'est isolé par désespoir, après un drame atroce ; Pete de son côté est au bord de sombrer : son frère est recherché par la police ; son ex, alcoolique, collectionne les amants ; et, surtout, sa fille de quatorze ans a disparu quelque part le long de la route du Texas...

Deux hommes aux prises avec des démons qu'ils ne pourront plus faire taire très longtemps...

Avis :

Pour une fois, j'ai été tentée de découvrir un livre de la rentrée littéraire. Un livre qui nous plonge dans une Amérique perdue et désemparée, au coeur des familles instables dans les coins les plus reculés, les plus isolés. L'auteur nous offre un premier roman profond avec des émotions intenses écrit avec une plume très réaliste et poétique d'une certaine façon.

La géographie a une place importante dans l'histoire, d'où le titre du livre. La Yaak Valley se situe proche de la frontière canadienne, une nature hostile où règne un climat rude et un terrain accidenté.

On suit Pete Snow, un assistant social un peu désemparé face à l'ampleur de la tâche, un peu perdu aussi. Car sa fille a fugué de chez sa mère, une mère alcoolique et droguée. Pete prend corps et âme l'importance de son métier au détriment de sa propre famille. Alors quand il apprend la fugue de sa fille, il se dit qu'il n'est pas un bon assistant social puisqu'il n'a pas réussi à protéger sa fille des galères de la vie. Il doit alors faire face à ses propres démons tout en essayant de sauver des enfants aux débuts de vie difficiles.

L'histoire de Pete croise un jeune homme perdu qui se retrouve coupé du monde réel sous l'autorité d'un père survivaliste et très croyant qui vit dehors au coeur des montagnes. Pete va alors essayer de gagner la confiance du père pour pouvoir aider le garçon et surtout découvrir où est la mère et les autres enfants. Mais cette mission va l'embarquer dans des situations pas possibles où il risque sa vie plusieurs fois.

Les personnages sont tous différents et pourtant ils ont un point commun : celui d'être malheureux et perdus. Ici, on est loin du rêve américain, du pays idyllique qui fait tant rêver. L'auteur nous décrit un monde dur, sans détour avec un réalisme qui, pour certains passages, peut choquer; Même avec leur folie et leur haine de ce qui les entoure, les personnages gardent une petite lueur d'espoir.

Une très belle découverte qui nous plonge dans une Amérique dure et profonde.
#MRL16

2 commentaires:

  1. Je ne sais pas si je lirai ce livre mais je suis contente de l'avoir découvert à travers ta chronique :)

    RépondreSupprimer