samedi 22 octobre 2016

Le sycomore de Roger Pascault

"C'est mon père qui m'a donné ce surnom. Pour ma sixième année, il a planté un arbre. Et il m'a dit ce jour là : tu vois mon fils, cet arbre est un sycomore, quand tu auras vingt ans, il sera indéracinable, soit comme lui, puissant et fort."

Auteur : Roger Pascault
Éditions : Rebelle
Genre : Thriller
Année de parution : 2016
Pages : 338

Résumé :

Un géophysicien, expert dans la fracturation hydraulique, est prêt à divulguer lors d'une conférence à New York le résultat de ses recherches. Il est retrouvé assassiné dans son appartement à Paris, gisant près de lui son présumé meurtrier, un sans-abri. Le disque dur comportant les données du scientifique a disparu. Les premières investigations montrent que la mafia russe n'est pas étrangère à l'affaire. L'enquête est confiée au colonel Éric Bern entouré d'un duo de choc sous couvert de la DGSE et de la criminelle. Ils seront plongés au coeur de la Russie où la mafia rouge essaiera de les broyer au travers d'un funeste projet, celui d'un effroyable attentat, le plus sanglant que la Russie n'ai jamais connu.

Avis :


Merci aux éditions Rebelle pour l'envoi de ce service presse.

Dès les premières pages, l'auteur nous embarque dans l'univers secret de la mafia russe où la peur et la violence sont le quotidien de ceux qui en font parti. On rencontre alors le numéro 1 et son second. L'auteur nous plonge immédiatement dans l'horreur d'une violente scène de meurtre. Le lecteur est donc immédiatement dans l'ambiance et sait tout de suite quelle va être la couleur des pages qui vont suivre.

On fait ensuite la connaissance de Laurent, un pauvre clodo qui fait la manche à la gare Montparnasse pour essayer de survivre. En voulant rendre un portefeuille tombé de la poche d'un passant, il se retrouve au mauvais endroit, au mauvais moment. La police le soupçonne de meurtre lorsqu'ils retrouvent Laurent dans l'appartement d'une victime. Et ce n'est pas n'importe quelle victime. Il s'agit d'un scientifique qui étudie la fracturation hydraulique. De ses recherches, le futur de beaucoup d'entreprises est en jeu. Arrive alors Laura qui vient tout juste d'intégrer les services secrets et le colonel Bern. Ils ne sont pas du tout convaincue que Laurent soit un meurtrier mais plutôt une victime d'une terrible machination. Après une petite enquête sur qui est réellement Laurent, le colonel Bern s'aperçoit qu'il le connait et décide de l'intégrer dans l'équipe pour résoudre ce meurtre. Ils découvrent que les données sur lesquelles travaillait la victime ont disparu. Commence alors une enquête mouvementée qui les emmène jusqu'en Russe au coeur d'un gigantesque complot.

L'auteur a parfaitement mené son thriller. On part d'un banal meurtre qui va se transformer petit à petit au fil des pages en quelque chose de beaucoup plus complexe. L'action est présente tout au long du livre, il n'y a pas un seul temps mort car lorsque l'on croit que le pire est passé, un nouvel bouleversement arrive et il faut repartir de plus bel sur les chapeaux de roue ! 

De plus, l'auteur a ajouté une petite touche d'humour qui nous permet de faire des petites poses pour laisser nos nerfs se reposer un peu. J'ai vraiment eu un coup de coeur pour le personnage de Laurent car sous son apparence d'homme complètement déjanté, se trouve quelqu'un de touchant et surtout qui reste professionnel sur le terrain quoi qu'il arrive.

L'auteur nous embarque donc au coeur de la mafia russe et fait habilement connaitre au lecteur les différents termes liés à l'organisation des services au sein du gouvernement russe. Cela permet au lecteur de ne pas être perdu avec des sigles inconnus. De plus, on y apprend même quelques mots de vocabulaire qui peuvent être utiles si l'on voyage en Russie. J'ai beaucoup aimé d'ailleurs comment Laurent interprète la langue russe, ça m'a bien fait rire ! 

Un très bon thriller avec une plume agréable à lire, que demander de plus ?



1 commentaire:

  1. bonjour, voici un thriller qui doit être très intéressant. de mystère et de recherche.

    RépondreSupprimer