vendredi 6 novembre 2015

Delirium



AUTEUR : Lauren Oliver


TITRE : Delirium


ÉDITIONS : Black moon


PAGES : 452




RÉSUMÉ
:



Plus que quatre-vingt-quinze jours, et je serais enfin protégée de l'amour délirait nervosa.
Après le protocole, je serais heureuse et en sécurité. Pour toujours. C'est ce que tout le monde dit. Et je l'ai toujours cru. Jusqu'à aujourd'hui.
Car aujourd'hui, tout a changé.
Si l'amour conduit à la folie, alors je veux perdre la raison. Si l'amour est une maladie, alors je veux être contaminée. Si l'amour est la vérité, alors je préfère une seule seconde de cette vie qu'une éternité de mensonges.

MON AVIS :


Voici un livre qui me tentait depuis bien longtemps alors quand je l'ai trouvé d'occasion, j'ai sauté dessus!

L'histoire se passe dans une Amérique futuriste bien sombre : d'après les autorités, un étrange mal sévit au sein de la population. Il s'agit de "L'amor deliria nervosa". Pour échapper à cette maladie, les jeunes doivent subir une opération vers l'âge de 18 ans qui les immunisent de la maladie. Ils sont ensuite mis en couple avec un autre jeune qui leur correspond. Leur avenir est donc tracé par les autorités. De plus, les villes sont coupés du monde par une clôture électrifiée qui les protèges des invalides, ces gens qui ont fuis dans la Nature et qui ne sont pas immunisés contre la maladie.
C'est dans cette atmosphère que vit Lena depuis toujours. Pour elle, rien de plus normal que de subir le protocole. Elle a même hâte, de peur d'attraper la maladie avant l'opération. Mais des évènements surviennent qui la font changer au plus profond de son être. Elle rencontre Alex qui lui ouvre les yeux sur ce monde contrôlé exclusivement par une poignée de personnes.

C'est un livre touchant à sa manière. L'amour est traité ici comme une maladie qu'il ne faut surtout pas attraper au risque de devenir fou et d'en mourir. Cela porte à réflexion. Comment l'auteur a pu imaginer un monde pareil? C'est vrai que par amour on peut faire des choses très bien ou très mauvaises. Les guerres ont souvent éclaté à cause de l'amour qu'a portée une personne sur une autre ou sur une croyance....

L'héroïne est une jeune fille un peu naïve qui vit sous la surveillance permanente de sa tante Caroll. Elle vit dans la peur des régulateurs et ne veut surtout pas enfreindre les lois ni le couvre-feu. Mais quand sa meilleure amie Hana décide de braver certaines lois pour vivre des expériences nouvelles, Lena essaie de l'en empêcher mais va malgré tout découvrir l'envers de son monde. Un État totalitaire ne peut pas contrôler toute sa population, il y aura toujours une résistance. Et Lena va découvrir cela.

J'ai beaucoup aimé ce livre, notamment le fait qu'à chaque début de chapitre, on découvre des lois de ce monde ou des comptines d'enfants qui renforcent le bourrage de crâne pour que tout le monde vive dans la peur de l'amor deliria nervosa. Ce monde est même régit par un livre que doivent impérativement lire tous les jeunes et le connaître.
La plume de l'auteur nous embarque donc dans un monde où la moindre émotion est surveillée et contrôler. Un monde qui se veut meilleur mais en fait est pire qu'avant.

J'ai hâte de connaître la suite de l'histoire de Lena. 
C'est un livre qui m'a beaucoup fait réfléchir sur ce que peuvent faire les hommes pour le pouvoir.

Note : 16/20


2 commentaires:

  1. Oh tu as changé la façon de tes commentaires :D
    J'avais beaucoup aimé cette série Délirium

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui j'ai enfin réussi à changer :)
      j'ai déjà le tome 2, je sens que je vais plonger dedans dans pas longtemps!

      Supprimer