dimanche 8 novembre 2015

Le déni du maître-sève



AUTEUR : Stéphane Arnier


TITRE : Mémoires du Grand Automne, tome 1 : Le déni du Maître-sève


ÉDITIONS : BookElis


PAGES : 470



RÉSUMÉ
:



Dans l'Arbre-Mère d'Alkü, c'est l'effervescence. La saison des naissances est sur le point de commencer, et cette cueillette s'annonce exceptionnelle : dans son bourgeon, l'un des bébés à naître semble disposer d'un pouvoir hors du commun! Le Maître-sève Nikodemus Saule ne le sait pas encore, mais cet évènement va marquer le début du Grand Automne...

MON AVIS :



Je tiens tout d'abord à remercier l'auteur Stéphane Arnier de m'avoir permis de découvrir sa plume et son univers.

L'histoire se passe dans un monde où les Alkayas, peuple de l'Arbre-Mère Alkü, vivent en harmonie avec la nature. Ils peuvent avoir des enfants grâce à l'Arbre-Mère, sans lui ils ne sont rien.
On suit le Maître-sève Nikodemos qui fait une découverte incroyable : à la vieille de la cueillette, il repère un bourgeon dans une chambre féconde de l'Arbre-Mère qui vente. Or, ce don de venter est réserver généralement aux Alkayas plus vieux. Il essaie alors de découvrir la vérité sur ce bourgeon dont personne ne sait rien. Il doit réussir à convaincre les anciens que quelque chose d'exceptionnel se prépare.

L'univers de ce livre est très complexe, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire car j'ai du me faire à ce monde qui n'a strictement rien de comparable avec le notre. Mais j'en félicite l'auteur car inventer un monde pareil qui ne soit pas bancale, ce n'est pas une tâche facile loin de là. Après avoir réussi à intégrer tous les noms des différents corps de métiers ainsi que les personnages et les lieux, j'ai pu me faire une image très correcte dans ma tête pour pouvoir aborder la suite de l'histoire avec plaisir et beaucoup plus de facilité.

On est happé par ce monde magique (enfin pas de la magie au sens propre) et poétique en phase avec la nature. C'est un aspect que j'ai vraiment apprécié. Et le peuple des Alkayas est très intéressant aussi notamment le système de reproduction. Le rythme est posé, pas d'actions frénétiques mais juste ce qu'il faut pour apprécié le livre et cette communion avec la nature. Les rebondissements sont justes et j'ai tourné facilement les pages jusqu'à la dernière.

Une très belle découverte dans un monde fantasy qui donne envie d'y habiter!

NOTE : 16/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire