jeudi 23 mars 2017

Mort sur la Jogne de Antoinette Bourquenoud


*Chronique de Sandrine*

"Célestin remarqua la légère hésitation de sa grand-mère. Il commençait à regretter de ne pas l'avoir interrogée plus tôt sur le passé de sa famille."

Auteur : Antoinette Bourquenoud
Éditions : Montsalvens
Genre : policier / historique
Année de parution : 2017
Pages : 251

Résumé : 

Paris, 8 juin 1782.
Un rendez-vous avec la dame qu'il espère conquérir, le bal que donne le roi Louis XVI en l'honneur de ses invités russes : la journée du jeune Célestin Frignac s'annonce exceptionnelle. Elle va l'être, au delà de tout ce qu'il pouvait imaginer ! Il prendra la route pour les Préalpes fribourgeoises, découvrira la vallée de la Jogne. Les réminiscences d'un drame vieux de vingt ans, un meurtre sordide : ses premiers jours à Charmey seront loin d'être aussi mornes qu'il le craignait !

Avis : 

Merci à l'auteur pour ce service presse.

Un jour, une bonne surprise m'attendait dans ma boite mail ! L'auteur Antoinette Bourquenoud que j'ai pu découvrir grâce à son premier livre "Tanao et le couple de brume" (voir par ici la chronique) m'a contactée pour me proposer de découvrir son second livre qui est d'un genre totalement différent du premier. J'ai accepté avec joie vu que j'avais gardé un très bon souvenir de ma lecture précédente.

L'auteur s'attaque ici au genre policier sous fond d'historique. Ce genre de livre est loin d'être ma spécialité mais avec sa plume fluide et très agréable à lire, elle a réussi à me transporter au 18e siècle dans la charmante région du val de Charmey que j'ai été enchantée de découvrir. Bien que ce soit un livre historique, l'auteur n'en a pas trop fait avec le vocabulaire d'époque. Il y a juste ce qu'il faut pour s'imaginer être dans la bonne période et que la lecture ne soit pas alourdie par ce vocabulaire peu habituel à l'heure d'aujourd'hui.

L'intrigue est rapide mais fluide. L'auteur arrive à mener son lecteur là où elle veut sans le perdre malgré la multitude des personnages au début du livre et le rythme soutenu de cette histoire. Les chapitres sont courts et de temps en temps un joli dessin accompagne le début du chapitre. J'ai trouvé cela vraiment agréable d'autant plus que le personnage principal dessine tout au long des pages. On peut alors facilement s'imaginer que ce sont ses dessins et cela donne encore plus de profondeur au contenu du texte.

Malgré un livre court, l'auteur réussit à faire en sorte que ces personnages ont une vraie personnalité et que l'on s'attache à eux. Il n'y a pas de longues descriptions pour ne pas casser ce rythme rapide et c'est tant mieux ! Comme Célestin, je voulais à tout prix connaitre la vérité au sujet du mystérieux secret qui entoure sa famille. J'ai eu peur pour lui à de nombreuses reprises.

Le final est surprenant. Je ne m'attendais pas à cela même si j'avais quelques idées en tête qui me sont venues au fil des pages. Cela est vraiment important pour moi car dans ce genre de livre, si on devine la fin avant d'avoir fini la lecture, le plaisir est quelque peu gâché ! C'est une très belle fin qui conclut à merveille cette intrigue.

Encore une fois, je suis sous le charme de la plume de l'auteur que j'ai été ravie de retrouver.

2 commentaires:

  1. Aussi beaucoup apprécié ce roman

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais lu de policier historique mais pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer