jeudi 23 mars 2017

L'abîme au bout des doigts de Olivia Billington

* Chronique de Julie *



"Et si, au lieu de fuir, on acceptait ce pouvoir ? Et si on s'en servait pour... se débarrasser de la vermine ?"



Auteur : Olivia Billington
Édition : Nats éditions
Genre : thriller, fantastique
Année de parution : 2017
Pages : 257








Résumé : 

Ailina et Gabriel sont unis par le sang, mais aussi par un étrange don. D'un simple contact, il repère les meurtriers. D'un simple contact, elle les élimine. Cependant, cette faculté secrète réclame son tribut.
Alors que Gabriel souhaite y renoncer, Ailina en jouit et s'égare... De rencontres en découvertes, sauront-ils faire face au danger ?

Avis :
Merci à Nats éditions pour ce service presse.

Lorsque j'ai lu le résumé, je me suis dit "pourquoi pas ?". Et bien, j'ai hélas eu tord... On entre ici dans une histoire sombre dès le départ. Après tout, leur pouvoir est de tuer les meurtriers. Malheureusement, l'histoire n'est pas juste sombre... elle devient de plus en plus noir au fil de la lecture voir glauque par moment et cela m'a vraiment refroidi (sans mauvais jeux de mots).

L'histoire aurait pu être vraiment pas mal, mais j'ai trouvé les personnages, très bien construit certes, mais dont les interactions semblaient presque impersonnelles. Je n'ai vraiment pas réussi à entrer dans leurs peaux. Et autant certains livres m'ont fait pleurer comme une madeleine ou rire intérieurement. Autant celui-ci n'a pas réussi à me transmettre ses émotions. Les seules passages qui ont pu entrainer une réaction chez moi, ont entrainé une sorte de déprime sur le monde, or je suis presque que sûr que ce n'était pas du tout le but recherché...

L'atout que j'avais trouvé à ce livre était le côté fantastique mais encore une fois on n'en apprend que très peu sur leur don, le peu que l'on sait est dans le résumé... ce qui est très dommage à mon goût.

Au final, j'ai hésité à arrêter de lire, à abandonner, mais je déteste faire cela, alors j'ai continué. Et la fin m'a vraiment disons... porté un coup. Je n'ai eu qu'une hâte : commencer un livre plus joyeux avant dormir...

Un livre tellement sombre qu'il en devient déprimant...

1 commentaire:

  1. Je ne pense pas lire ce livre parce qu'il n'a pas du tout l'air fait pour moi.

    RépondreSupprimer