mardi 4 avril 2017

Les Cavaliers de l'Apocalypse, tome 1 : Guerre de Larissa Ione


* Chronique de Julie *


"- Cependant, certains érudits, moi y compris, pensent que les sceaux seront brisés par Jésus en personne. Les Cavaliers ouvriront bien la voie au Jugement dernier, mais c'est peut-être une bonne chose.
- Ben voyons ! Armageddon est une partie de plaisir, c'est bien connu ! riposta Arik avec ironie. Faites péter la bière, les bretzels et les semi-automatiques !"


Auteur : Larissa Ione
Édition : Milady
Genre : bit-lit, romance
Année de parution : 2014
Pages : 465



Résumé : 

La fin des temps approche. Les cavaliers de l’Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du Bien ou au contraire embrasser leur destinée et déchaîner l’enfer sur Terre. Quand Ares rencontre Cara Thornhart, il sait immédiatement que la jeune femme détient la clé de sa rédemption. Consumé par le désir et privé de tous ses pouvoirs lorsqu’il est près d’elle, Ares devra trouver le moyen de protéger cette fragile humaine du monde redoutable dans lequel il l’a entraînée ou se voir privé de tout ce qui lui est cher.


Avis :

Avant de commencer cette chronique une petite mise au point : "Les Cavaliers de l'Apocalypse" peuvent se lire seuls ou accompagnés de leur saga associée : "Demonica".  A savoir qu'il ne faut pas faire la même erreur que moi c'est-à-dire lire le tome 1 de Demonica, puis le tome 1 des Cavaliers de l'Apocalypse... En effet je me suis fait pas mal spoiler une bonne partie de l'intrigue de Demonica (tome 1 à 5). Les tomes 6 et 7 se passent après le tome 4 des Cavaliers de l'Apocalypse.
Donc un petit dessin à suivre si vous souhaiter lire les deux séries sans spoilers d'un côté comme de l'autre ;)


Vous l'aurez compris, je risque de faire potentiellement des petits spoilers (involontaires) sur la série Demonica.

Maintenant parlons de l'histoire. L'Apolacyspe approche avec déjà un des sceaux de brisé (tome 5 de Demonica). Pestilence relâche des maladies et épidémies, le monde tel que nous le connaissons touche à sa fin. Il veut tout faire pour entrainer ses frère et sa soeur du côté des démons. Le sceau d'Ares étant une personne, Pestilence va tenter par tous les moyens de la supprimer.

Ares rencontre Cara, et en sa présence devient vulnérable, lui le grand guerrier immortel personnalisant voué à devenir Guerre si son sceau se brise. Comment peut-il protéger Cara, une simple humaine face à un monde de violence peuplé d'ange et de démons (surtout de démons).  Cette Humaine représentant son dernier rempart pour garder son humanité. La protéger risque d'être dur, d'autant plus qu'un chiot (si l'ont peut dire) Chien des Enfer semble s'être prit d'affection pour Cara.

Cara et Ares s'accordent assez bien, même si cette aspect de l'histoire est quelque peu rapide à mon goût. L'auteure s'est surtout concentrer sur la trame de fond : l'Apocalypse.
Malgré le fait que le sceaux d'Ares ne soit pas brisé, il subit l'attrait de son côté sombre et est attiré par toutes batailles ou carnages ayant lieu sur la planète. L'obligeant à aller se battre coûte que coûte.

J'ai beaucoup aimé cette revisite des Cavaliers de l'Apocalypse, je l'ai trouvé très juste et rafraichissante. L'auteure explique bien les choses et les découvertes s'enchainent de façon logique et rapide, on n'est jamais perdu dans l'histoire.

J'ai également apprécié le retour de personnage des Demonica : les frères incubes Eidolon, Wraith, ... ainsi que Reaver l'ange.

Comme à chaque fois avec Larissa Ione, aucun des personnages n'est vraiment tout blanc ou noir. Ils sont complexes mais très bien amenés.


L'Apocalypse a commencé, êtes-vous prêt ?

1 commentaire:

  1. Pourquoi découvrir cet unviers mais du coup, avec Demonica, ça commence à faire beaucoup de livres ^^.

    RépondreSupprimer