samedi 5 août 2017

Silence radio de Alice Oseman


*Chronique de Sandrine*

"Ok, tu vas trouver ça débile, mais il y a un truc que ma mère dit toujours : quand on en a gros sur la patate, il faut prendre du recul. Faire un pas en arrière et réfléchir à ce qui compte vraiment en cet instant précis."

Auteur : Alice Oseman
Éditions : Nathan
Genre : Contemporaine / jeunesse
Année de parution : 2017
Pages : 415

Résumé :

Je suis Frances, Frances la sérieuse, la solitaire, la discrète. Je passe mes jours à étudier.
J'ai un objectif : entrer à Cambridge après le bac. Mais je suis aussi Frances, celle qui, la nuit, écoute les podcasts du mystérieux Silence Radio. Celle qui aime rire et dessiner.
Et puis je rencontre Aled. Avec lui, je peux enfin être moi. Avec lui, je vais enfin avoir le courage de trouver ce qui compte vraiment pour moi.

Avis : 

Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.

La couverture toute simple de ce livre mais très jolie m'a tout de suite intriguée car elle ne dévoile rien de l'histoire qui se passe à l'intérieur. Je trouve cela efficace puisque le lecteur va tout de suite s'intéresser au résumé. À la lecture de ce dernier, je savais tout de suite que l'histoire me plairait et je ne me suis pas trompée.

On découvre Frances, une jeune fille qui passe son temps le nez plongé dans ses livres pour pouvoir un jour concrétiser son rêve : intégrer l'université de Cambridge. Du coup, à l'école, cela s'en ressent par son manque d'amis mais surtout elle n'arrive pas à se faire une place. Ce n'est pas facile quand on passe pour l'intelligence de service. Mais une fois chez elle, on découvre une autre Frances, celle qui aime la série Youtube Universe City, celle qui porte des vêtements totalement geek mais surtout celle qui aime dessiner.
Un jour, elle fait la rencontre d'aled, un garçon pas comme les autres, avec qui elle peut enfin être totalement elle-même.

Avec ce livre, je découvre la plume de l'auteur que je ne connaissais pas du tout. Elle est agréable, se lit vite mais c'est surtout le contenu du livre qui m'a agréablement surprise. Le texte apporte beaucoup de choses notamment sur les aprioris. Quand on est à l'école, on met souvent les élèves dans des cases comme les sportifs, les geeks, les intellos... Je trouve cela réducteur et Alice Oseman nous montre ici que l'on peut être dans plusieurs cases à la fois. De plus, l'auteur nous parle des problèmes qui peuvent se poser avec Internet et plus particulièrement lorsque l'on poste des vidéos. Cela permet de sensibiliser les jeunes lecteurs aux dangers que cela peut représenter notamment en terme d'harcèlement dans la vie de tout les jours. Malgré tous ses sujets importants, le ton est léger et ne dramatise pas la situation.

J'ai apprécié également la relation entre Aled et Frances. L'auteur nous montre qu'une amitié garçon-fille peut exister et surtout être sincère sans qu'il y ait d'arrière pensée, sans ambiguïté. C'est rare dans les livres pour ados et cela m'a fait du bien. Du coup, si vous vous attendez à une petite amourette toute mignonne, vous pouvez passer votre chemin.

Le rythme de ce livre est assez lent, il n'y a pas de grands bouleversements qui marquent cette histoire. Et pourtant je n'ai pas vu défiler les pages. L'auteur arrive à nous tenir grâce à une plume envoutante, à des personnages très attachants et surtout avec une belle histoire dont on a envie de connaitre la fin.

Un belle amitié et des sujets sérieux : une agréable histoire à découvrir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire