dimanche 20 août 2017

Le Silence des Sirènes de Sarah Ockler



* Chronique de Julie *



"Il faut être drôlement forte pour réussir, quand on a tout perdu, à affronter son reflet dans le miroir."



Auteur : Sarah Ockler
Édition : Nathan
Genre : jeunesse, contemporaine 
Année de parution : 2017







Résumé : 

Elyse rêvait de devenir chanteuse, jusqu'à ce qu'un accident la rende muette...
Elyse, promise à une belle carrière de chanteuse, doit partir en tournée avec sa sœur jumelle. Mais elle devient muette suite à un accident en mer. Du jour au lendemain, Elyse perd ses repères, ses rêves, sa joie de vivre... Elle se réfugie alors chez sa tante, à Atargatis Cove, petite ville portuaire portant le nom d'une sirène légendaire. Là-bas, elle s'isole, passant ses journées à écrire des poèmes sur le flanc d'un bateau échoué. Heureusement, elle rencontre bientôt Christian, séduisant bad-boy, et son jeune frère, Sebastian, qui rêve d'être une sirène. Avec eux, elle va décider de sauver la ville, menacée par un projet touristique, et surtout... retrouver le goût de la vie.

Avis :


Merci aux éditions Nathan pour ce service presse.


Cela fait bien longtemps que je n'ai pas publié sur le blog... me voilà donc de retour avec un livre de Sarah Ockler : Le silence des sirènes. Je remercie encore les éditions Nathan pour m'avoir fait découvrir ce livre, un livre que j'avoue, je n'aurai pas acheté seule... Et pourtant, l'histoire est vraiment émouvante et porte un message très fort.

Commençons par le commencement, on suit une jeune femme du nom d'Elyse qui possédaient tout ce qu'elle souhaitait, une soeur jumelle avec laquelle elle pouvait prétendre à une grande carrière de chanteuse... malheureusement au cours d'un terrible accident, elle perd l'usage de sa voix. Un évènement tragique qui détruit tous ces rêves.

Malgré le soutient évident de sa famille, elle ne peut rester à leur côté, sur son île où tout lui rappelle ce qu'elle a perdu. Elle part donc vivre chez sa tante, dans un petit village bien différent de son île. On découvre donc Atargatis Cove, un lieu de légende où autrefois une sirène aurait vécu. Ne vous y tromper pas, cette histoire est très encrée dans le réalisme, mais l'auteure retranscrit parfaitement les différentes croyances des personnages : la tante wicca, le petit Sébastian qui souhaite être une sirène et Elyse qui pense que l'océan a passé un pacte avec elle, lors de sa naissance et lors de son accident.

Beaucoup pourrait penser qu'il se passe peu de choses au cours de ce livre, mais la réalité est que le récit est avant tout une mise en avant d'un combat contre la dépression et le stress post-traumatique, les différentes états d'âme d'Elyse étant représenter avec brio.

Un aspect déroutant de ce livre sont les dialogues sans interactions, c'est-à-dire entre un personne et une muette qui n'a que ces écrits ou ces yeux pour communiquer.

Au milieu de tout ce côté très psychologique, il y a des rencontres entre Christian et Elyse, entre Sébastian et Elyse, ... J'ai beaucoup aimé Sébastian, ce petit garçon qui défie les dictats de la société. Ainsi que Christian dont la vie a toujours été dicté par son père. Les relations entre les personnages sont un atout crucial à l'histoire.

Enfin il y a un pari entre deux hommes très puissant : le maire qui souhaite offrir la ville à des promoteurs pour en faire un centre touristique et le père de Christian qui possèdent notamment la maison de la tante d'Elyse. Le pari : si Christian ne gagne pas une course en bateau (dont le thème est vraiment charmant, je ne vous en dirais pas plus) alors son père s'engage à vendre ses maisons aux promoteurs et a appuyer le projet du maire.

Elyse va alors proposer son aide à Christian afin de retaper un vieux bateau et gagner la course. Et ce malgré son stress post-traumatique lié à son accident en mer qui lui a fait perdre sa voix. S'engage alors un combat acharné pour savoir qui de l'océan ou d'Elyse remportera ce bras de fer.

Bien sûr tout au long de l'histoire on se pose une question : mais comment Elyse a-t-elle perdu sa voix ? On ne découvre la réponse à cette question que dans les dernières pages du livre, mais le suspense et l'attente en valait le coup.

Ce livre nous montre que lorsque tout s'effondre autour de nous, il y a toujours un moyen, un petit quelque chose qui nous permettra d'avancer et de surmonter les obstacles.

Quand notre monde s'écroule que nous reste-t-il ?

1 commentaire:

  1. Un livre qui j'ai bien envie de découvrir parce que j'aime bien les sirènes et les réécritures de contes parce qu’apparemment, c'est une réécriture de La petite sirène :)

    RépondreSupprimer