mercredi 15 février 2017

La petite fille qui aimait Tom Gordon de Stephen King


*Chronique de Sandrine*

"Les êtres imaginaires savent écouter comme personne."

Auteur : Stephen King
Éditions : Le livre de poche
Genre : Thriller
Année de parution : 2010
Pages : 280

Résumé :

C'est exprès que Trisha s'est laissé distancer par sa mère et son frère, ce jour-là, au cours d'une excursion sur la piste des Appalaches. Lassée de leurs sempiternelles disputes depuis que papa n'est plus là. Ce qu'elle n'imaginait pas, c'est qu'elle se perdrait dans ces forêts marécageuses. Qu'elle affronterait le froid, la faim, la nuit, les bruits et les rumeurs de la nature. Et deux personnages terrifiants acharnés à sa perte : la Teigne et la Chose. Il lui reste son baladeur, grâce auquel elle peut suivre les exploits de son idole, Tom Gordon, le joueur de base-ball. Le seul qui peut l'aider, la sauver.
Un magnifique personnage de petite fille drôle, futée, énergique, capable de désespoir autant que de courage.
Et puis une histoire très simple. Une terreur très simple.

Avis : 

Grâce à ma box Once Upon a Book (voir article ici), j'ai reçu ce livre du grand Stephen King, un de mes auteurs chouchous en matière d'épouvante. C'est un maitre dès qu'il s'agit de donner des frissons aux lecteurs en partant des choses simples de la vie de tous les jours.

La petite Trisha, une fillette de neuf ans, se perd dans la forêt après une pose "pipi". Elle prend un soi-disant raccourci qui lui fait perdre tout repère. Elle se retrouve alors seule, terrorisée en pleine forêt. Trisha va y rester pendant plusieurs jours. C'est grâce à son intelligence et surtout à son précieux walkman qu'elle a apporté dans son sac à dos, qu'elle va réussir à tenir le coup face au doute, au désespoir et à la peur.

La petite fille est une grande fan de Tom Gordon, un joueur de baseball. Alors que la nuit s'abat sur la forêt révélant des formes étranges et des bruits inquiétants, la jeune Trisha se donne du courage en écoutant les maths qui sont diffusés à la radio, pour se couper de la réalité. Tout au long de son séjour parmi les arbres, elle se demande ce que ferait le joueur et cela l'aide à garder espoir et force. Elle s'en fait même un ami imaginaire pour surmonter la triste réalité. La force de ce personnage est son imagination et son intelligence. Elle réussi à partager sa nourriture qu'elle avait apporter pour son pique-nique en prévision des heures de solitude. Qui ferait une chose pareille à neuf ans ? Ce petit détail m'a fait tiqué un peu mais n'enlève rien au charme de ce livre.

Une nouvelle fois, Stephen King joue avec nos peurs. Qui n'a jamais eu peur de se perdre dans la forêt ? D'être tout seul entouré de bêtes hostiles et d'un univers inconnu ? Tout au long des pages, on frissonne, on tremble, on s'inquiète. Je me suis imaginée à la place de la petite fille et je dois dire qu'elle est bien courageuse car je pense que je serais morte de peur avant que l'on puisse me retrouver, même maintenant alors que je suis adulte.

Ce petit livre se lit très vite grâce à une écriture fluide et intense. L'auteur soigne particulière ses descriptions si bien que l'on est plongé au coeur de la forêt même si on est bien au chaud chez soi. On est pris par l'ambiance inquiétante et stressante. Je n'ai pas réussi à fermer ce livre avant d'avoir lu la fin car je voulais à tout prix que Trisha arrive à trouver des secours.
Encore une fois, je me suis régalée à lire une histoire de cet auteur qui nous entraine toujours dans une histoire banale qui se révèle bien plus dangereuse au fil des pages.

Une ballade en forêt qui va vite se transformer en cauchemar ! 

1 commentaire:

  1. Je n'ai lu qu'un seul livre de Stephen King : Les yeux du dragon et j'avais adoré. Il faudrait que je découvre d'autres livres de l'auteur.

    RépondreSupprimer