dimanche 30 août 2015

God save la France


AUTEUR : Stephen Clarke


TITRE : G od save la France


ÉDITIONS : Pocket


PAGES : 318




RÉSUMÉ : 


Nom : Paul West.
Âge : 27 ans.
Langue française : niveau très moyen.
Fonction : jeune cadre dynamique promis à un grand avenir.
Occupation : déjouer les pièges potentiellement désastreux du quotidien français.
Hobby : lingerie féminine.
Signe particulier : Paul West serait le fruit d'un croisement génétique entre Hugh Grant et David Beckhman.

Jeune britannique fraîchement débarqué à Paris, créateur, en Angleterre, de la fameuse enseigne Voulez-Vous Café Avec Moi, Paul a bien du mal à s'adapter au pays des suppositoires, des grèves improvisées et des déjections canines.


MON AVIS :


Voilà un genre de livre que je ne lis pas habituellement. J'avais bien aimé le résumé du coup, ce livre a atterri dans ma PAL. Et voilà, je me suis dit qu'il avait assez attendu donc je me suis mise à le lire.

Dans ce livre, on suit donc un jeune anglais qui essaie de percer dans une entreprise française. L'auteur, anglais cela va de soi, nous livre un livre rempli de préjugés sur les français. C'est donc une véritable caricature des français et plus précisément des parisiens. Pour lui, nous sommes des grévistes à tout bout de champs, des adorateurs du "bonjour, bonne journée, bonsoir", des matraqueurs de bisous sur les joues à n'importe quelle heure de la journée... Pour illustrer cela, j'ai choisi deux passages du livre qui m'ont fait doucement rire :

"Puisqu'en France la grève est une sorte de fête folklorique, tous décidèrent de se joindre à l'orchestre - les postiers, les vendeurs, les camionneurs, les acteurs, les ouvreurs d'huîtres, les éventreurs de fromages, les fabricants de gilets de maître d'hôtel, les étireurs de saucissons et toutes les branches imaginables de l'industrie française."

"Un politicien français sans maîtresse, c'est comme un shérif sans révolver, les gens se disent qu'il manque de puissance de feu".

C'est donc un livre qui décrit les français avec un bon humeur anglais. Mais pour ce qui est de l'histoire c'est autre chose. L'histoire est plate et il ne se passe pas grand chose sauf le fait que Mr West n'est pas si gentleman que ça car il passe du temps à soulever des jeunes femmes. D'ailleurs pour lui, ce n'est que des histoires comme ça et s'indigne car toutes les jeunes femmes qu'il rencontre sont déjà casé (comme si l'adultère était normal en France!). Bref, c'est plaisant au début mais à force, la caricature devient lourde même s'il faut garder à l'esprit que ce livre est plutôt destiné à des lecteurs anglophones.

NOTE : 12/20





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire