mercredi 22 juillet 2015

La demoiselle des tic-tac



AUTEUR : Nathalie Hug


TITRE : La demoiselle des tic-tac


EDITIONS : Le livre de poche


PAGES : 159




RÉSUMÉ :


Rosy et sa mère ont quitté Ludwigshafen en 1937 pour vivre dans un village de Moselle. Or les Lorrains n'ont pas oublié l'annexion de 1871 et rares sont ceux qui leur tendent la main. Il est vrai que Mutti admire Hitler, méprise les curés, les juifs et les fonctionnaires, et que Mein Kampf est son livre de chevet... Pour la fillette, la vie n'est pas drôle tous les jours.
Quand, en 1940, les armées hitlériennes s'emparent de la Mozelle, leur sort s'améliore. Pas pour longtemps. À partir de 1944, alors que les Alliés pilonnent la région, Rosy et sa mère se terrent dans leur cave. Pour tenir, Rosy se raccroche à ses souvenirs, avec de maigres provisions et, pour toute compagnie, une petite poule et de drôles d'araignées aux pattes fines, que son oncle Edy surnommait les "tic-tac".


AVIS :


La Mozelle, cette région partagée entre l'Allemagne et la France, où les deux peuples vivent à côté mais ne se font pas confiance. C'est dans ce monde là que vit Rosy, jeune fille allemande. Elle vit dans la maison de son horrible grand-mère qui a une préférence pour sa cousine, Anne-mie. Elle est en compagnie de sa maman très strict, qui croit dur comme fer que le Fürher va les sauver. Il y a aussi Oncle Edy qui est malheureusement parti très tôt à la guerre, Rosy le considère comme son père, vu que le sien est parti quand elle était petite pour une femme noire.

L'histoire est racontée du point de vu de la jeune Rosy, enfermé dans la cave où le plafond s'est écroulé lors d'un bombardement américain. Elle attend les secours à l'aide de ses maigres provisions, de la compagnie de sa petite poule mais aussi de ses souvenirs. Elle nous raconte ce qu'elle a compris du monde, partagé entre sa grand-mère qui fait tout pour devenir française et qui est surtout catholique et sa mère qui, pour la punir lui fait lire le livre d'Hitler. Elle est rabaissée par les enfants du village qui la traite de sale bosh. Son ami Andy l'aide à se sentir heureuse.

On apprend ce que pouvait ressentir ses enfants, partagés entre deux cultures, deux idéologies différents, mal expliquées par les adultes. Ils ne comprennent pas vraiment ce qui arrive, juste que c'est la guerre.

Ce livre est vraiment touchant. Il nous montre que, pendant cette Deuxième Guerre Mondiale, il n'y a pas eu que les enfants juifs à souffrir mais aussi tous les autres enfants.
Un petit livre qui se lit vite et qui apprend pas mal de choses sur une période sombre de notre histoire.

Note : 16/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire