mardi 30 juin 2015

Mon ami Frédéric


AUTEUR : Hans Peter Richter


TITRE : Mon ami Frédéric


ÉDITION : Le livre de poche


PAGES : 207





RÉSUMÉ : 


En Allemagne, avant la guerre, deux enfants sont inséparables. L'un s'appelle Frédéric. Il est juif.
Mais Hitler a décidé que les juifs n'ont pas le droit de vivre : on les insulte, on les chasse... Grand-père ne veut plus voir le petit Frédéric à la maison. Bientôt, on le renverra de l'école.
Plus tard, sous les bombes, il n'y aura pas d'abri pour Frédéric. Qui pourrait encore le sauver?

MON AVIS : 

Ce livre a rejoint ma Pal grâce à "Once open a book" (voir mon article dessus) du mois de juin avec le thème Histoire. Je l'avais choisi dans la liste des livres proposés sur le thème du mois. Ma soeur l'ayant lu à l'école me l'a recommandé. Et je dois dire que je ne suis pas déçu.

Il ne faut pas se fier au fait que c'est un livre jeunesse. Je pense qu'un jeune de 10 ans va comprendre certaines choses mais quand on est adulte et qu'on a appris toute l'horreur de cette propagande "anti-juifs", on le lit autrement. 

C'est donc l'histoire de deux amis, voisins de paliers : l'un est chrétien et l'autre est juif. L'histoire se déroulle en Allemagne des années 1925 aux années 1942. On vit l'histoire de cette famille juive et de toutes les conséquences qu'a le parti d'Hitler sur leur vie quotidienne. Les privations notamment l'école qui refuse les juifs, le cinéma où ils ne peuvent plus aller ou encore même au jardin public où des bancs sont prévus spécialement pour eux et n'ont pas le droit de s'assoir sur les autres au risque de se faire embarquer par la police. On ressent la montée de la haine envers ce peuple qui petit à petit touche tout le monde, certains comme la famille du petit garçon chrétien y adhère juste pour avoir du travail et faire vivre la famille d'une manière confortable même s'ils n'adhèrent pas forcément à cette politique antisémite. 

L'histoire est raconté du point de vue du narrateur. On y retrouve toute l'innocence d'un enfant qui ne comprend pas vraiment ce qui se passe et qui suit le mouvement même s'il ne renonce à rien à son amitié avec le petit Frédéric.

Ce livre m'a vraiment touché. L'homme est vraiment sans pitié quand il s'agit de pouvoir et les autres, le peuple, suit bêtement comme des moutons juste pour pouvoir survivre dans ce monde de violence et de haine.

NOTE : 18/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire