mardi 26 septembre 2017

Le livre d'un été de Tove Jansson


*Chronique de Sandrine*

"Il y a très longtemps, la grand-mère avait eu envie de raconter tout ce qu'elles faisaient mais personne ne lui avait jamais demandé. Et maintenant elle en avait perdu l'envie."

Auteur : Tove Jansson
Éditions : Le livre de poche
Genre : Romance
Année de parution : 2014
Pages : 168

Résumé :

Observer les oiseaux sauvages, écrire un livre sur les vers de terre ou guetter les marins de passage, tel est le quotidien de la petite Sophie, qui passe ses vacances d'été sur une île du golfe de Finlande avec sa grand-mère. Une femme hors du commun à la fois douce et espiègle, qui fume en cachette, jette sa canne pour prendre un bain de mer, et construit Venise avec des boîtes d'allumettes. À mi-chemin du rêve et de la réalité, leurs dialogues complices révèlent l'amour entre une femme qui connaît profondément la vie et une enfant avide de la connaitre.

Avis : 

Voici un petit livre que j'avais reçu, il y a un petit moment maintenant, dans une box Once Upon a Book (si vous êtes intéressé par cette box c'est par là). C'est un livre que je n'aurais pas acheté moi-même mais j'aime bien faire de nouvelles découvertes. C'est une des raisons d'ailleurs pour laquelle je suis abonnée à une box littéraire. C'est toujours plaisant d'avoir des surprises et en plus de faire de belles découvertes.
Vu la période de l'année, je me suis dit que ce livre correspondait tout à fait. Je me suis donc lancée dans sa lecture.

La lecture de ce livre est assez atypique. Il n'y a pas d'intrigue à proprement parler, pas une histoire avec un début et une fin, ni beaucoup d'actions. Il s'agit de petites histoires sans vraiment d'ordre chronologique entre la petite Sophie et sa grand-mère. D'ailleurs, celles-ci peuvent passer du coq à l'âne, ce qui est assez déconcertant. Il n'y a pas vraiment de description des personnages. Le père est absent de ces histoires bien qu'il se trouve sur l'île et la mère est décédée. On ne connait pas vraiment le passé des personnages et cela m'a un peu gênée car j'aime bien en savoir plus pour m'attacher à eux. Toutes ces petites histoires se passent sur une île sauvage de Finlande. L'auteur l'a décrit de façon très poétique et permet ainsi à ses lecteurs de voyager dans cette belle contrée. D'ailleurs, les scènes racontées sont un mélange de réalité et de rêves, ce qui m'a beaucoup plus. Cela permet de mettre en avant cette nature que l'homme n'a pas encore dompté mais aussi sur la complicité et l'amour entre Sophie et sa grand-mère.

C'est une lecture qui se lit en prenant son temps, en profitant de la vie. Le temps est ici un thème fort notamment dans la relation entre les personnages. Sophie est une petite fille espiègle et pleine de vie qui veut tout savoir et pose beaucoup de questions. Quant à sa grand-mère, elle est au crépuscule de sa vie avec ses souvenirs, ses rêves et ses douleurs de vieillesse. Cette relation est simple et pourtant, elle a un petit quelque chose d'émouvant.

La plupart des histoires se passent dans la nature. En effet, cette dernière tient une place très importante dans les pages de ce livre. La grand-mère ne veut surtout pas l'abimer. Elle remet même la mousse en place à l'aide de sa canne si celle-ci est abimée. C'est presque une ode à la nature où l'auteur veut partager son souhait de la protéger et surtout d'enseigner à nos enfants de faire de même pour protéger notre belle planète des dégâts causés par l'homme.

Une belle découverte pour un livre atypique.

1 commentaire:

  1. J'avoue que je ne me serai pas penchée sur ce livre mais il a l'air intéressant. Le sujet qu'il traite me plait.

    RépondreSupprimer