mardi 9 mai 2017

L'âme du mal de Maxime Chattam


*Chronique de Sandrine*

"La mort dérange, on ne l'aime pas et lorsqu'elle se présente on préfère toujours qu'elle s'établisse assez loin de nos yeux."

Auteur : Maxime Chattam
Éditions : Michel Lafon
Genre : Thriller
Année d'éditions : 2002
Pages : 515

Résumé :

Abandonnés au fond de la forêt ou de hangars vétustes, des cadavres comme on n'en a jamais vu, mutilés de façon rituelle, porteurs de messages cabalistiques semblables à ceux que laissait derrière lui le Bourreau de Portland, avant qu'une balle dans la tête ne vienne à bout de sa carrière... Le tueur serait-il revenu d'outre-tombe ? S'agit-il d'une secte particulière qui prélève toujours les mêmes morceaux du corps de ces victimes pour d'étranges cérémonies ? Des bibliothèques ésotériques aux égouts de la ville, l'inspecteur Brolin et une jeune étudiante en psychologie plongent dans une enquête infernale, tandis que la police scientifiques et la médecine légale se perdent en conjonctures.
Et peu à peu, des brumes mystérieuses de la Willamette River va surgir un secret effroyable que nos deux limiers devront affronter au péril de leur âme.

Avis : 

J'avais déjà lu cet auteur avec le cycle de l'homme et de la vérité. Ce cycle composé de trois livres ne m'avait pas emballé plus que cela mais vu les bonnes critiques de cet auteur que j'ai pu lire, je me suis dit que j'étais passée à côté de quelque chose. J'ai donc retenter l'expérience avec ce premier tome de la trilogie du mal et je peux vous dire que j'ai bien fait ! Comme quoi, des fois, il faut un peu insister avec un auteur pour tomber sous le charme de sa plume.

Ce livre n'est pas un gentil petit thriller mais bien une histoire sombre et inquiétante. Maxime Chattam nous plonge dans l'univers des tueurs en série et décrit avec une certaine justesse ce qu'il y a de pire chez l'homme. Certains passages m'ont vraiment fait froid dans le dos et pourtant je ne pouvais pas m'arrêter de lire tellement que cette lecture est additive. De plus, l'auteur ne ménage pas du tout son lecteur en écrivant des bouleversements inattendus qui nous surprennent. Tout au long du livre, on se questionne et on essaie de trouver la fin de l'histoire sans jamais y parvenir. L'intrigue est vraiment bien menée et je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer même lors des passages d'autopsie où l'auteur décrit chaque détail, chaque terme technique avec précision. J'ai trouvé que cela apporte un plus à l'histoire, cela l'a rend vraiment crédible. On sent que l'auteur s'est bien renseigné avant d'écrire son livre.

Les deux personnages principaux, Joshua Brolin et Juliette Lafayette sont attachants chacun à leur manière. D'ailleurs, un petit détail m'a fait sourire : le fait que Joshua, homme qui est une vraie machine pour résoudre les enquêtes, a besoin de se détendre après le boulot (quoi de plus normal ! ) mais il n'a rien trouvé de mieux que les jeux vidéos et il est complètement accro au point d'avoir une télé et une console dans son bureau, sur son lieu de travail ! Comme quoi, on peut être une pointure dans son domaine et garder une âme d'enfant.
Quant à Juliette, on ne peut que l'admirer par son courage et sa ténacité, surtout après l'enfer qu'elle a subit. L'évolution de la relation de ces deux personnages est parfaitement intégrée à l'intrigue et met un peu de lumière dans ce monde de ténèbres. Mais l'auteur a vraiment axé sont intrigue sur les côtés sombres de l'homme et chaque personnage en possède qu'il soit du bon côté ou non.

C'est donc un thriller palpitant et angoissant que nous livre Maxime Chattam. Après la lecture de ce livre, une chose est certaine : je n'en ai pas fini avec cet auteur qui j'espère me surprendra encore notamment avec la suite.

Un thriller sombre où le mal peut prendre de multiples visages.

1 commentaire:

  1. Maxime Chattam est vraiment un auteur qu'il faut que je découvre mais je ne pense que ça sera avec ce livre.

    RépondreSupprimer