mardi 29 août 2017

Alienor, l'origine de toutes les haines de Aurélien Grall


*Chronique de Sandrine*

"Vous croyez sûrement un tel exploit impossible, mais il existe une faille : les femmes, Messieurs, les femmes. Ce sont elle qui, de tout temps ont réussi à exercer leur pouvoir par l'intrigue, à travers tous les grands régimes de l'Histoire."

Auteur : Aurélien Grall
Éditions : Auto-édité
Genre : Thriller
Année de parution : 2016
Pages : 295

Résumé :

Alexia est encore une petite fille lorsque des inconnus l'arrachent à sa famille pour la conduire dans une école privée, l'Académie d'Aquitaine. Le pensionnat d'élite est censé lui promettre le plus brillant des avenirs, bien loin de la misère qui l'a vue naître. Mais les choses ne se passent pas comme prévu et la petite prend progressivement conscience, en compagnie de ses deux amies, Jade et Clarisse, qu'elles sont promises à de beaucoup plus sombres dessins....

Avis : 

Merci à l'auteur Aurélien Grall pour ce service presse.

Voici un thriller qui m'aura donner bien du mal pour le lire, pourtant j'ai apprécié l'histoire en général et la fin surprenante. Je suis une habituée à ce genre de lecture mais celle-ci m'a fait froid dans le dos à cause du réalisme de la situation et de toute cette violence que les jeunes filles endurent.

Dès l'ouverture du livre, on est plongé dans l'univers sombre d'Alienor, un projet à but politique qui commence dans un pensionnat où des jeunes filles, triées sur le volet, sont envoyés pour y avoir une éducation stricte mais surtout très particulière. En effet, ce projet a pour but de faire d'elles des espionnes professionnelles sans peur ni pitié pour changer le monde politique. Au programme, cours le matin et parcours du combattant l'après-midi qui nécessite un entraînement impitoyable et cela quel que soit le temps qu'il fait.

Nous suivons essentiellement trois jeunes filles, Alexia, Jade et Clarisse. Elles vont devoir faire face à la difficulté de cette éducation mais surtout obéir à Katerina Heandel, la directrice mystérieuse qui dirige d'une main de fer cette classe de jeunes filles. Plus le temps passe et plus les trois jeunes filles se posent des questions sur le véritable objectif de cette formation.

J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. La première partie est assez lente et plante l'univers de l'histoire. L'auteur détaille très bien cet univers et on s'imagine sans mal, être dans ce pensionnat qui referme bien des secrets. Cette première phase se passe donc au sein de cet institut et on découvre les cours que suivent les élèves ainsi que ce fameux parcours du combattant qui devient de plus en plus difficile avec le temps qui passe.
La deuxième partie se passe quelques années plus tard. On découvre les jeunes filles, devenues espionnes professionnelles, exercer leur travail avec violence et manipulations.

L'auteur a écrit une histoire originale où l'endoctrinement est le point central, un peu comme les sectes ou certains groupes terroristes. Le fait de prendre des femmes fait que ce livre sort du lot car comme le dit l'auteur lui même : qui se méfie d'une femme a priori sans défense ? Le sujet est bien trouvé et rend l'histoire vraiment intéressante. Ce qui m'a gênée dans ma lecture, c'est que je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. Malheureusement, cet attachement est pour moi essentiel pour vraiment apprécier ma lecture.

Pour conclure, je peux dire que ce livre m'a fait sortir de ma zone de confort même si le genre auquel il est rattaché est une habitude pour moi. Le réalisme de l'histoire m'a donné bien des frissons et la plume de l'auteur décrit vraiment bien cet univers particulier où l'émotion côtoie un monde impitoyable, où les manipulations politiques sont au coeur de cet endoctrinement que supportent les jeunes filles. Pour lire ce livre, il faut vraiment avoir le coeur bien accroché.

Un réalisme bluffant, je le conseille qu'aux plus forts ! 

1 commentaire:

  1. Ce n'est pas le genre de livre que j'ai l'habitude de lire donc je ne sais pas trop...

    RépondreSupprimer